CVQLD - Vos commentaires sur Facebook : C'est vous qui le dites sur Auvio

tous les sites
Vos commentaires sur Facebook

Vivacité - Info

Vos commentaires sur Facebook

C'est vous qui le dites

  • 5 min

Alors que la campagne BOB a débuté ce week-end, la police vous demande de ne pas prévenir les autres automobilistes de la présence d’un contrôle. La présence d’un contrôle routier, ça se signale aux autres ?
En de nombreux endroits ce week-end, la police a installé des contrôles d’alcoolémie au volant dans le cadre de la campagne BOB, comme à chaque période de fêtes. Ce matin, La Libre Belgique revient sur le message de la zone de police Basse-Meuse qui, sur les réseaux sociaux, invitait les automobilistes à ne pas indiquer la présence des forces de l’ordre en pensant à l’alcoolique qui ira peut-être percuter une mère de famille. En plus des appels de phares pour avertir les autres, depuis quelques années, les emplacements des contrôles routiers sont partagés sur les réseaux sociaux et applications. La présence d’un contrôle routier, ça se signale aux autres ?

En deux ans, le nombre de travailleurs pauvres a augmenté de 8% en Belgique pour atteindre 48%. Près d’un travailleur sur deux… Qu’est-ce qui coince dans le budget ?
Sudpresse dévoile les résultats d’une grande enquête menée par Solidaris. C’est le budget des travailleurs qui a été analysé et la situation est compliquée pour un grand nombre. Près d’un travailleur sur deux est dit pauvre. Dans cette catégorie, rentrent toutes les personnes qui bouclent tout juste leur budget en fin de mois, qui n’y arrivent pas sans finir à découvert ou qui ne s’en sortent plus et craignent de basculer dans la précarité. Malgré le travail, la situation financière de 48% des travailleurs en Belgique est problématique. Qu’est-ce qui coince dans le budget ?

Deux semaines après la mobilisation de milliers de féministes pour dénoncer les violences faites aux femmes, c’est la réaction des hommes face au #Metoo qui est analysée et leur attitude autocentrée qui est dénoncée. Le sujet du harcèlement féminin est-il devenu trop sensible à aborder ?
Sur le site RTBF.be, la réaction des hommes face au harcèlement et aux violences faites aux femmes est analysée deux semaines après la mobilisation à la veille de la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes. C’est ce qui est appelé le « backlash » qui est visé, la réaction d’hommes qui s’indignent surtout de la remise en question dont ils font l’objet, qui disent que tous les hommes ne sont pas pareils ou qu’on ne peut plus rien dire. Le sujet du harcèlement féminin est-il devenu trop sensible à aborder ?

Détail

Liens promotionnels