CVQLD - Vos commentaires sur Facebook : C'est vous qui le dites sur Auvio

tous les sites
Vos commentaires sur Facebook

Vivacité - Info

Vos commentaires sur Facebook

C'est vous qui le dites

  • 5 min

À La Calamine, la victime d’un pédophile a peur de le croiser depuis qu’il a été libéré, arrivé à fond de peine, il n’y a aucune mesure d’éloignement. Une victime doit-elle être protégée à vie de son agresseur ?
Lors d’un procès en 2018, un pédophile a été condamné à 15 mois de prison. Arrivé à fond de peine, il vient d’être libéré, ce qui fait réagir un proche de la victime dans La Meuse de ce matin. Il explique que, depuis qu’il a appris sa libération, la victime d’attouchements sexuels - qui avait subi des menaces de mort au cas où il parlait - n’ose plus sortir par crainte de tomber sur lui. Comme la peine a été purgée, il n’y a aucune mesure d’éloignement ni restrictions d’entrer en contact avec des enfants ou adolescents, ce qui inquiète fortement ce proche. Une victime doit-elle être protégée à vie de son agresseur ?

Depuis dimanche, l’arrondi du ticket de caisse est obligatoire pour des paiements en espèce. Le SPF est régulièrement interpellé par des consommateurs à ce sujet. La règle de l’arrondi est-elle trop compliquée ?
Depuis le 1er décembre, tous les commerçants doivent arrondir le montant total du ticket de caisse pour des paiements en espèce, ils choisissent de le faire ou non pour des paiements par carte, ils ne sont pas autorisés à arrondir le montant pour des paiements en chèques repas électroniques. Cette semaine, plusieurs bugs sont apparus comme des caisses automatiques qui n’acceptent plus les pièces de 1 et 2 centimes, des commerçants qui n’ont pas compris les règles et refusent ces pièces et de son côté, le SPF est régulièrement interpellé par des consommateurs à ce sujet comme on peut le lire dans les éditions de Sudpresse. La règle de l’arrondi est-elle trop compliquée ?

La consommation de drogues est en augmentation en Belgique ces dernières années, l’ASBL Eurotox demande d’en parler plus en se sortant de la tête que diffuser l’information incite à la consommation. La drogue, il faut en parler plus pour en consommer moins ?
Globalement, la consommation de drogues augmente ces dernières années en Belgique mais La DH se penche particulièrement sur les pilules d’ecstasy ce matin. Le nombre de personnes qui déclarent en consommer a quadruplé en cinq ans. Pour lutter contre cette drogue qui peut provoquer la mort ou toutes les autres substances illicites, Eurotox voudrait que tout le monde se sorte de la tête que diffuser des informations sur les dangers de la drogue va inciter à la consommation, c’est ce qu’explique le chargé de projet scientifique dans La DH ce matin. La drogue, il faut en parler plus pour en consommer moins ?

Détail

Liens promotionnels