CVQLD - Vos commentaires sur Facebook : C'est vous qui le dites sur Auvio

tous les sites
Vos commentaires sur Facebook

Vivacité - Info

Vos commentaires sur Facebook

C'est vous qui le dites

  • 5 min

Zuhal Demir, ministre flamande de l’Environnement, est critiquée parce qu’elle a annoncé « coavionner » pour se rendre à la COP25. Être ministre de l’Environnement et prendre l’avion, c’est incompatible ?
Hier, la COP25 s’est ouverte à Madrid. Plusieurs personnalités politique belges s’y rendent, certaines en voiture, d’autres en train ou encore en avion, comme l’a annoncé Zuhal Demir, la ministre flamande de l’Environnement. Elle a utilisé un mot en néerlandais qui peut se traduire par « coavionner » pour expliquer son déplacement, en ajoutant qu’elle allait donc prendre un avion avec un maximum de passagers à l’intérieur pour réduire son empreinte écologique, ce qui a été fortement critiqué, entre autres, par l’activiste Anuna De Wever, qui juge cela ridicule. Être ministre de l’Environnement et prendre l’avion, c’est incompatible ?

Un ex-membre belge du groupe terroriste Etat Islamique, détenu en Syrie, demande à rentrer en Belgique pour aller en prison. Il veut qu’on lui donne une deuxième chance. Vous lui donnez ?
Un journaliste de la chaîne flamande VTM s’est rendu dans la plus grande prison syrienne où se trouvent plus de 5000 ex-combattants du groupe terroriste Etat Islamique. Parmi eux, un Belge que le journaliste a interrogé, il a quitté le pays pour se rendre en Syrie en 2013 et est aujourd’hui considéré comme l’un des plus dangereux djihadistes belges. Il dit reconnaître son erreur quand, à l’époque, il a invité à prendre les armes contre les mécréants, il dit que c’était à la mode dans le monde entier. S’il demande à rentrer en Belgique, il ajoute que ce n’est pas pour aller à Bobbejaanland mais en prison. Il demande donc une deuxième chance. Lui donnez-vous cette deuxième chance ?

À Huy, une maman est révoltée, un prof s’est adressé à la classe de son fils en disant : « Bande de gogoles, vous allez finir en professionnelle ». C’est une manière acceptable de s’adresser à des élèves ?
Une maman à Huy explique ce qui s’est passé dans la classe de son fils ce matin dans La Meuse. À plusieurs reprises, un professeur l’aurait insulté mais le dernier événement la touche particulièrement. Elle reconnait que son fils est turbulent mais ne comprend pas comment un professeur a pu entrer dans la classe en déclarant : « Bande de gogoles, vous allez finir en professionnelle ». C’est une manière acceptable de s’adresser à des élèves ?

Détail

Liens promotionnels