CVQLD - Vos commentaires sur Facebook : C'est vous qui le dites sur Auvio

tous les sites
Vos commentaires sur Facebook

Vivacité - Info

Vos commentaires sur Facebook

C'est vous qui le dites

  • 5 min

Selon une enquête de l’UFAPEC, l'Union Francophone des Associations de Parents de l'Enseignement Catholique, 45% des élèves s’ennuient à l’école. Les cours aujourd’hui ne sont pas motivants ?
Près d’un élève sur deux déclare s’ennuyer parfois en classe, 40% disent que ça leur arrive souvent. C’est ce qui ressort d’une enquête réalisée par l’Union Francophone des Associations de Parents de l’Enseignement Catholique. Lorsqu’on évoque les temps libres, là, ils ne sont plus qu’une minorité à parler d’ennui. Pour l’UFAPEC, l’école est devenue d’un ennui mortel, ce qui entraîne l’échec scolaire, c’était à lire ce week-end dans La DH. Les cours aujourd’hui ne sont pas motivants ?

Pour protéger les oiseaux, Natagora vous demande de garder vos chats à l’intérieur. Votre chat n’a pas sa place dehors ?
Parce que les chats sont de redoutables prédateurs et ont un effet négatif sur l’environnement, plusieurs associations de défense de la nature, dont Natagora, invitent les propriétaires de félins à les garder à l’intérieur car une fois dehors, les chats représentent la cause majeure de mortalité des oiseaux mais s’en prennent également aux papillons, libellules et orvets. Dans les éditions de Sudpresse de ce week-end, des spécialistes évoquent des sorties en laisse ou avec des clochettes autour du cou mais quoiqu’il arrive, jamais sans surveillance. Votre chat n’a pas sa place dehors ?

Les bandes de covoiturage lancées sur l’autoroute E411 semblent être un flop aussi bien en Brabant wallon qu’en province de Luxembourg. Les bandes de covoiturage ont-elles un intérêt ?
Après de longs travaux, une bande de covoiturage a été inaugurée en mai dernier sur l’E411 pour les automobilistes qui se rendent au Luxembourg. Pour fluidifier le trafic, des véhicules avec minimum trois personnes peuvent emprunter la bande d’arrêt d’urgence à maximum 50 km/h en cas de bouchons. Des navetteurs frontaliers expliquent dans La Meuse ce matin, qu’en 1h30 de bouchons sur cet itinéraire, ils ne voient passer que deux ou trois voitures sur cette bande sans même être certains que les restrictions soient respectées. Le constat est identique sur le tronçon Wavre-Overijse qui dispose également d’une telle installation. Les bandes de covoiturage ont-elles un intérêt ?

Détail

Liens promotionnels