CVQLD - Vos commentaires sur Facebook : C'est vous qui le dites sur Auvio

tous les sites
Vos commentaires sur Facebook

Vivacité - Info

Vos commentaires sur Facebook

C'est vous qui le dites

  • 5 min

Hier, 10 000 personnes étaient dans Bruxelles contre les violences faites aux femmes, 5000 de plus de l’année dernière. Et maintenant, c’est quoi la suite ? Que faut-il mettre en place ?
Ce lundi, c’est la Journée internationale pour l’élimination de la violence faites aux femmes. Dans ce cadre, hier, 10 000 personnes ont défilé dans les rues de Bruxelles pour réclamer une gestion plus efficace de toutes les formes de violence faites aux femmes. La DH rappelle ce matin que la mobilisation grandit puisque l’an dernier, le même rassemblement avait réuni 5000 personnes. Rien que cette année, ce sont déjà 22 femmes qui ont perdu la vie, parce qu’elles sont des femmes, leurs noms ont été cités avant le début de la marche. Après la mobilisation d’hier, c’est quoi la suite ? Que faut-il mettre en place pour éliminer les violences faites aux femmes ?

Jean-Luc Crucke, ministre wallon des Infrastructures sportives, propose d’ériger le stade national à Tubize où se trouve déjà le centre d’entraînement des Diables. Tubize, c’est le bon emplacement pour le stade national ?
Le ministre wallon des Finances, du Budget, des Aéroports et des Infrastructures sportives, Jean-Luc Crucke, propose de lancer les discussions dès que possible à propos de l’emplacement du stade national qui n’arrive pas à voir le jour à Bruxelles. Il espère la formation rapide d’un gouvernement fédéral afin de pouvoir envisager de l’ériger à Tubize, qui lui semble être un endroit idéal, facile d’accès et où un espace est disponible juste à côté du centre d’entraînement de l’équipe nationale. Tubize, c’est le bon emplacement pour le stade national ?

Notre pays n’est que 26ème sur 28 dans le classement des pays les plus moralisateurs sur les dangers de l’alcool. La Belgique est-elle trop permissive concernant l’alcool ?
L’institut économique Molinari vient de publier son classement annuel des pays moralisateurs. En ce qui concerne l’alcool, la Belgique n’arrive qu’en 26ème position comme on peut le lire dans les éditions de Sudpresse. Seuls l’Allemagne et la République Tchèque font moins bien. Pour établir le classement, plusieurs facteurs sont analysés : les taxes sur les boissons alcoolisées, la publicité, les restrictions de vente ou consommation, la règlementation au volant ou la sensibilisation. La Belgique est-elle trop permissive concernant l’alcool ?

Détail

Liens promotionnels