CVQLD - Vos commentaires sur Facebook : C'est vous qui le dites sur Auvio

tous les sites
Vos commentaires sur Facebook

Vivacité - Info

Vos commentaires sur Facebook

C'est vous qui le dites

  • 5 min

Ce matin, trois débats dans "C'est vous qui le dites" :

Limiter la vitesse à 100 km/h sur autoroute comme l’envisagent les Pays-Bas, permettrait de sauver une dizaine de vies par an en Belgique. Pour diminuer le nombre de morts, vous êtes prêts à rouler à maximum 100 km/h ?
Les Pays-Bas envisagent de limiter la vitesse sur autoroute à 100 km/h pour améliorer la qualité de l’air. La DH a sondé le monde politique en Belgique, seul Ecolo se dit favorable à l’idée en se reposant sur l’avis de Vias, l’Institut pour la sécurité routière, qui livre son analyse dans le journal : abaisser la vitesse rendrait le trafic plus fluide aux heures de pointe, le temps de parcours serait réduit de 25%, la consommation de carburant diminuerait, ce qui améliorerait la qualité de l’air. De plus, cela permettrait d’éviter près de 100 accidents par an et sauverait une dizaine de vies sur nos routes. La question pour vous ce matin au 070 233 466, pour diminuer le nombre de morts, vous êtes prêts à rouler à maximum 100 km/h ?

Une dame est décédée après avoir sauté d’un pont de 30m de haut à Saint-Servais en région namuroise. C’est trop facile de sauter d’un pont, ils manquent de sécurité ?
Dimanche vers 13 heures une dame qui se trouvait sur un pont qui surplombe le chemin de fer menaçait de sauter. Elle finit par chuter de 30m de haut et se retrouve sur les rails sans qu’aucun train ne passe à ce moment-là. L’endroit étant difficile d’accès, le GRIMP, Groupe de Reconnaissance et d’Intervention en Milieu Périlleux a dû intervenir pour remonter la femme blessée, le trafic ferroviaire a été dévié le temps de l’intervention. La Meuse nous apprend ce matin que la personne est décédée un peu plus tard. La question pour vous ce matin au 070 233 466, c’est trop facile de sauter d’un pont, ils manquent de sécurité ?

À Donceel, Pierre est devenue une femme après des dizaines d’opérations. Jugée et critiquée, elle précise ce matin qu’elle n’est pas un monstre. C’est nécessaire de le préciser ? Ce n’est pas accepté ?
Voilà maintenant 3 ans que Pierre, après un accident, a entamé les démarches pour devenir une femme. Toujours marié à son épouse, Pierre s’appelle maintenant officiellement Lise et a subi une dizaine d’opération pour arriver au bout de sa transformation. Si le couple parle ce matin dans La Meuse, c’est parce qu’ils expliquent être rejetés par beaucoup de monde, être victimes d’homophobie, avoir perdu contact avec plusieurs membres de leur famille. Lise précise même « je ne suis pas un monstre ». La question pour vous ce matin au 070 233 466, préciser qu’elle n’est pas un monstre après sa transformation, c’est nécessaire ? Ce n’est pas accepté ?

Détail

Liens promotionnels