CVQLD - Vos commentaires sur Facebook : C'est vous qui le dites sur Auvio

tous les sites
Vos commentaires sur Facebook

Vivacité - Info

Vos commentaires sur Facebook

C'est vous qui le dites

  • 5 min

Trois débats ce matin dans "C'est vous qui le dites" :

Sans réaction de JD Sports depuis le scandale raciste qui a éclaté à Liège, des jeunes ont décidé de se venger en pillant un magasin de l’enseigne. C’est défendable comme attitude ?
Lundi, nous vous parlions de la manager du magasin JD Sports du centre commercial Médiacité à Liège qui avait créé un scandale en tenant des propos racistes vis-à-vis de son équipe. La marque avait promis de communiquer mais n’avait hier toujours pas fourni la moindre explication, ce qui a poussé des jeunes à se rendre dans un autre point de vente de l’enseigne pour agir par vengeance en volant des vêtements tout en filmant la scène pour la poster sur les réseaux sociaux. JD Sports a décidé de renforcer la sécurité de ses magasins depuis les faits qui se sont déroulés hier au magasin de la place Saint-Lambert à Liège et la marque a posté un visuel sur Facebook sur lequel on peut lire « Nous ne saurions tolérer aucune discrimination quelle qu’elle soit. Nos recherches ont à présent abouti et le/la manager concerné(e) a quitté l’entreprise ». La question pour vous ce matin au 070 233 466, c’est défendable comme attitude ?

À Charleroi, un homme maltraite ses enfants et beaux-enfants, la mère est poursuivie pour non-assistance à personne en danger alors que pendant des années, elle n’est pas intervenue. On peut toujours réagir dans ce genre de situation ?
C’est une affaire difficile qui est jugée en ce moment à Charleroi. Un homme est accusé de coups et traitements dégradants sur ses enfants et beaux-enfants. L’affaire éclate quand les enfants appellent la police alors que leur mère a elle-même été battue et se retrouve au sol. L’enquête révèlera que cela fait des années que la mère est une femme battue, que les enfants et beaux-enfants subissent des coups et traitements dégradants. Les scènes décrites ce matin dans la Nouvelle Gazette sont horribles, mais à aucun moment la maman n’intervient, elle ne dit rien, elle est poursuivie pour non-assistance à personne en danger. La question pour vous ce matin au 070 233 466, on peut toujours réagir dans ce genre de situation ?

L’Open VLD propose que les amendes pour alcool à vélo soient moins élevées que celles pour les automobilistes, ce qui irrite Vias, l’Institut belge pour la sécurité routière. Rouler bourré à vélo, c’est moins grave qu’en voiture ?
Deux députés Open VLD ont déposé une proposition de loi pour plafonner les amendes pour alcool au guidon d’un vélo à 116€, quel que soit le taux d’alcoolémie estimant que le cycliste représente un danger avant tout pour lui-même contrairement au conducteur d’une voiture. Ce matin dans les éditions de Sudpresse, Benoît Godart, le porte-parole de Vias est très irrité. Pour lui, c’est un mauvais message et un vrai risque quand on sait qu’aux Pays-Bas, lors de contrôles la nuit à La Haye par exemple, 43% des cyclistes étaient sous influences de l’alcool. La question pour vous ce matin au 070 233 466, rouler bourré à vélo c’est moins grave qu’en voiture ?

Détail

Liens promotionnels