CVQLD - Vos commentaires sur Facebook : C'est vous qui le dites sur Auvio

tous les sites
Vos commentaires sur Facebook

Vivacité - Info

Vos commentaires sur Facebook

C'est vous qui le dites

  • 5 min

Après tous les contrôles de sécurité et avant d’embarquer, des couteaux à steak sont disponibles dans un restaurant de l’aéroport de Bruxelles, des passagers craignent pour la sécurité. Des couverts en métal à l’aéroport, ça doit disparaître ?
Ce sont des passagers en partance pour le Portugal qui ont été étonnés par les couverts proposés par un restaurant de l’aéroport de Bruxelles. Après avoir passé tous les contrôles de sécurité et dans une zone où il n’y en a plus avant d’embarquer dans l’avion, un restaurant propose aux clients des couverts en métal, dont un couteau à steak. Ce qui a étonné les touristes, c’est qu’il est donc possible de s’installer dans l’avion avec le couteau ce qui laisse envisager le pire. L’aéroport propose d’imposer l’utilisation de couverts en plastique, le restaurant qui sert des pizzas et des steaks demande dans La DH de ce matin d’être sérieux car il est impossible de couper avec de tels couteaux. Des couverts en métal à l’aéroport, ça doit disparaître ?

Le tribunal de première instance de Bruxelles impose à l’État belge de tout mettre en œuvre pour rapatrier une mère et ses enfants actuellement en Syrie. Vous êtes heureux pour cette famille ?
En 2015, Hafsa Sliti a rejoint son père qui était parti combattre en Syrie pour Daesh. L’an dernier, elle avait expliqué regretter son choix et souhaitait rentrer en Belgique pour purger sa peine comme le rappelle La DH ce matin. Hier, le tribunal de première instance de Bruxelles a condamné l’État belge à tout mettre en œuvre dans un délai de 75 jours pour rapatrier la jeune femme de 23 ans ainsi que ses deux enfants, actuellement retenus dans un camp kurde sur la zone qu’entend occuper la Turquie. Vous êtes heureux pour cette famille ?

Après analyse, c’est bien un loup qui a tué trois agneaux à Jalhay en septembre. Le rapport complet devra confirmer si c’est Akela, le seul loup identifié dans les Fagnes, qui a égorgé les bêtes. Face à la menace, comment doivent réagir les éleveurs?
Trois agneaux avaient été retrouvés morts par leur éleveur en septembre à Jalhay dans les Fagnes. Des analyses ont été effectuées pour comprendre ce qui s’était passé. Grâce aux prélèvements effectués, il a pu être établi que c’est un loup qui a infligé les blessures mortelles aux trois agneaux. Le seul loup identifié dans la région est Akela, qui s’y trouve depuis juin 2018 mais le rapport doit encore être complété afin de savoir si c’est lui le responsable. Face à la menace d’une attaque d’un loup, comment doivent réagir les éleveurs ?

Détail

Liens promotionnels