CVQLD - Vos commentaires sur Facebook : C'est vous qui le dites sur Auvio

tous les sites
Vos commentaires sur Facebook

Vos commentaires sur Facebook

C'est vous qui le dites

  • 5 min

L’arrestation de Xavier Dupont de Ligonnès a été annoncée par tous les médias vendredi soir avant d’être démentie durant le week-end. Ça a impacté votre confiance envers les médias ?
Depuis 2011, Xavier Dupont de Ligonnès est recherché par la police car il est soupçonné d’avoir assassiné cinq membres de sa famille. Vendredi soir, le journal Le Parisien annonce que l’homme a été arrêté à Glasgow. L’agence France Presse confirme l’information, tous les médias relaient ensuite la nouvelle avant que des éléments viennent semer le doute quant à l’identité réelle de la personne arrêtée. Des comparatifs d’empreintes sont réalisés, des tests ADN sont effectués et l’information corrigée tombe : l’homme arrêté n’est pas Xavier Dupont de Ligonnès. Ça a impacté votre confiance envers les médias ?

Pour éviter les conflits entre élèves, une école a décidé d’interdire les jeux extérieurs comme les cartes Pokémon ou les gogo’s. Des jeux extérieurs à l’école, c’est la bagarre assurée ?
Une directrice, qui a voulu rester anonyme, explique son choix dans les éditions de L’Avenir ce matin. Il y avait des petits qui se faisaient voler leurs jeux par les grands et ça dégénérait parfois en conflit violent, ça prenait des proportions démesurées au détriment de l’apprentissage, alors la décision a été prise de totalement interdire les jeux extérieurs à l’école comme les cartes Pokémon ou les Gogo’s. Avec cette décision qui a été communiquée aux parents, la directrice précise aussi que le travail de surveillance pendant les pauses sera facilité. Des jeux extérieurs à l’école, c’est la bagarre assurée ?

450 prêtres ont raccroché leur soutane en Belgique sur les sept dernières années. Seuls 5% des Belges fréquentent encore les églises. C’est la fin de l’Église catholique en Belgique ?
Des prêtres à la retraite doivent continuer à exercer ou des plus jeunes doivent se partager entre plusieurs paroisses alors que leur nombre a baissé de 450 en sept ans. Entre 2011 et 2018, ça représente 13% de prêtres en moins mais le nombre d’églises ne diminue pas dans les mêmes proportions comme on peut le lire dans les éditions de Sudpresse. La fréquentation lors des messes est également en chute : à peine 4 à 5% de la population se rend encore à l’église, c’est six fois moins qu’il y a 40 ans. C’est la fin de l’Église catholique en Belgique ?

Détail

CVQLD - Vos commentaires sur Facebook

Extraits

Chargement ...
Liens promotionnels