CVQLD - Vos commentaires sur Facebook : C'est vous qui le dites sur Auvio

tous les sites
Vos commentaires sur Facebook

Vos commentaires sur Facebook

C'est vous qui le dites

  • 5 min

L’émotion a gagné toute la France à l’annonce du décès de Jacques Chirac hier matin. Les hommages sont nombreux en Belgique également. Quel souvenir Jacques Chirac vous laisse-t-il ?
Hier dans la matinée, l’entourage de Jacques Chirac communique officiellement : l’ancien Président de la République s’est éteint à l’âge de 86 ans. Rapidement, l’info fait le tour des médias, les éditions spéciales s’enchaînent, les hommages se multiplient et l’annonce ne touche pas que la France ; chez nous aussi, de nombreuses personnes tiennent à saluer Jacques Chirac, les JT y ont d’ailleurs consacré une grande partie hier soir. Au lendemain de son décès, quel souvenir Jacques Chirac vous laisse-t-il ?

Débordé, le parquet demande aux communes de sanctionner administrativement les vols pour ne plus encombrer les tribunaux. C’est aux communes de faire le travail de la justice ?
Le Procureur du Roi de la zone Mons-Tournai a écrit aux bourgmestres pour leur proposer de soulager le travail du paquet qui n’arrive pas à suivre tous les dossiers. Dans La Province, on apprend que ce sont les vols sont visés. Quand il s’agit d’un vol simple, la demande est que l’auteur des faits de ne retrouve plus au tribunal mais reçoive une amende administrative. De nombreuses communes refusent la demande, d’autres estiment que de cette manière au moins les vols simples seront sanctionnés alors qu’ils ne sont pas toujours poursuivis actuellement. Est-ce aux communes de faire le travail de la justice ?

Une maman célibataire est remontée car l’école a mis un point d’interrogation en rouge sur un document qui devait être signé par la mère et le père, elle estime que ça stigmatise sa fille. Il faut bannir les mots « papa » et « maman » de l’école ?
Une maman a dû signer le règlement d’ordre intérieur de l’école mais sa fille est revenue à la maison avec un point d’interrogation en rouge sur le document à côté de la mention « père » à l’endroit où la signature du papa devait être apposée. Ce qui dérange cette maman, c’est qu’elle est célibataire, que l’école ne tient donc pas compte de sa réalité familiale ou celle d’autres élèves. Ce point d’interrogation stigmatise sa fille. Elle estime que l’école porte un jugement, c’est une intrusion dans la vie privée, c’est à lire aujourd’hui dans La DH. Faut-il bannir les mots « papa » et « maman » de l’école?

Détail

CVQLD - Vos commentaires sur Facebook

Extraits

Chargement ...
Liens promotionnels