CVQLD - Vos commentaires sur Facebook : C'est vous qui le dites sur Auvio

tous les sites
Vos commentaires sur Facebook

Vos commentaires sur Facebook

C'est vous qui le dites

  • 5 min

Alors que la journée sans voiture s’est déroulée hier à Bruxelles, Ath, Mons et Libramont, c’est au tour de Charleroi de réfléchir à rejoindre le mouvement. Ce sont toutes les villes qui doivent être sans voiture le même jour ?
La semaine européenne de la Mobilité s’est terminée hier avec la traditionnelle journée sans voiture. Ce ne sont pas que les rues de la capitale qui étaient concernées par l’interdiction de circuler en voiture ; Ath, Mons et Libramont ont également fermé les rues à la circulation. Ce matin dans La Nouvelle Gazette, l’échevin de la Mobilité de Charleroi s’exprime sur le fait que si la capitale peut le faire, Charleroi également. Il entend mener une réflexion approfondie sur le sujet pour arriver aussi à une journée sans voiture. Toutes les villes du pays doivent-elles être sans voiture le même jour ?

Pour le météorologue Luc Trullemans, le réchauffement climatique est avant tout naturel, c’est une simple poussée chaude qui sera suivie d’une poussée froide. Vous n’avez donc plus aucune inquiétude pour la planète maintenant ?
À l’occasion du rassemblement des Nations unies autour du climat à New-York, Luc Trullemans aborde le réchauffement climatique dans les colonnes de La DH ce matin. Il précise que même s’il n’est pas climato-sceptique, les craintes par rapport au réchauffement de la planète le font bien rire. Une hausse d’1 degré sur un siècle, ça s’est déjà produit, c’est une poussée chaude qui est suivie d’une poussée froide, il estime qu’il s’agit d’un phénomène avant tout naturel même s’il est peut-être un peu renforcé par la pollution. Après ces explications, vous n’avez donc plus aucune inquiétude pour la planète maintenant ?

Alors qu’il jouait dans la campagne avec des copains à proximité d’un chemin agricole, Kylian, 10 ans, a été renversé et blessé par un tracteur. À la campagne, on peut jouer n’importe où ?
Vendredi dernier, Kylian se retrouve avec des copains à quelques centaines de mètres de chez lui. Ils jouent autour d’un arbre qui se trouve le long d’une allée qui mène à un stockage agricole. L’après-midi tourne mal quand un tracteur arrive et renverse l’enfant, il est rapidement emmené à l’hôpital où il doit être recousu au genou et soigné pour des brûlures au bras. Dans La Meuse, son papa lance un appel pour identifier le chauffeur du tracteur qui ne s’est peut-être pas rendu compte qu’il avait renversé un enfant. À la campagne, on peut jouer n’importe où ?

Détail

CVQLD - Vos commentaires sur Facebook

Extraits

Chargement ...
Liens promotionnels