CVQLD - Vos commentaires sur Facebook : C'est vous qui le dites sur Auvio

tous les sites
Vos commentaires sur Facebook

Vos commentaires sur Facebook

C'est vous qui le dites

  • 5 min

Le Brésil a refusé l’aide de 20 millions de dollars proposée par le G7 afin de combattre le feu en Amazonie estimant que ces moyens seront plus pertinents pour la reforestation de l’Europe. Ces 20 millions, il faut les envoyer au Brésil à tout prix ?
Les tensions sont fortes entre le président brésilien, Jair Bolsonaro, et le président français, Emmanuel Macron. Dernier exemple en date : le refus de l’aide proposée par le G7 qui était réuni à Biarritz. Pour combattre les incendies en Amazonie, ce sont au total 20 millions de dollars payés par les sept pays qui ont été rejetés. La présidence brésilienne estime que cet argent serait plus pertinent pour la reforestation de l’Europe et ajoute qu’Emmanuel Macron devrait s’occuper de sa maison. Ces 20 millions, il faut les envoyer au Brésil à tout prix ?

Un magasin sans aucun personnel aux caisses a ouvert ses portes dans le chaos en France en raison de la présence de manifestants opposés au projet. Chez nous, un employé à la caisse est indispensable ?
Dans nos magasins, il existe déjà la possibilité pour les clients de scanner eux-mêmes les articles mais à l’exception d’une enseigne du groupe Colruyt, aucun supermarché ne s’est entièrement passé de personnel aux caisses. En France, un magasin où seuls des vigiles contrôlent le passage des clients à la sortie a ouvert ses portes dans un chaos qui mélangeait premiers clients et manifestants opposés à la suppression du personnel. Dans La DH de ce matin, plusieurs enseignes précisent ne pas vouloir totalement supprimer ces postes actuellement. Chez nous, un employé à la caisse est indispensable?

Deux Amstaff, qui ont tué à quelques jours d’intervalle un chien et un chat, sont actuellement placés à la SPA de Charleroi en attente d’une décision pour leur avenir. De tels chiens peuvent-ils retourner chez leur maître ?
À Wanfercée-Baulet, dans la région de Charleroi, un premier incident s’est produit lorsque deux Amstaff en liberté s’en sont pris violemment à un Yorkshire de 16 ans qui est mort de ses blessures dans les bras de sa maîtresse. Dans La Nouvelle Gazette de ce matin, on apprend que quatre jours plus tard, les mêmes chiens s’en prennent à un chat de 10 ans qui a perdu la vie sous les yeux de sa propriétaire. Selon la SPA de Charleroi - où les chiens ont été placés par la police en attendant la décision du bourgmestre quant à leur avenir - sans la présence d’autres animaux, ils ne présentent aucune agressivité. De tels chiens peuvent-ils retourner chez leur maître ?

Détail

CVQLD - Vos commentaires sur Facebook

Extraits

Chargement ...
Liens promotionnels