Vos commentaires sur Facebook - C'est vous qui le dites - 19/06/2019

tous les sites
Vos commentaires sur Facebook

Vos commentaires sur Facebook

C'est vous qui le dites

  • 5 min

Trois débats dans CVQLD :

Chaque semaine, un manège à poneys s’installe en toute légalité sur un marché à Anderlecht car la règlementation les interdit uniquement sur les kermesses. Des poneys sur un marché, c’est différent des poneys sur une foire ?
Chaque semaine, durant le marché des abattoirs à Anderlecht, les enfants peuvent faire des tours de poney dans le manège qui s’y installe même si la commune a interdit, par une ordonnance, l’utilisation des poneys de foire. Dans La Capitale ce matin, on peut lire que le règlement interdit les manèges durant les kermesses et donc durant un marché, l’exploitation est tout à fait légale. La secrétaire d’État au Bien-Être animal à Bruxelles précise que ces poneys ne trottent que 5 à 6h dans un environnement qui n’est pas bruyant comme une foire. Des poneys sur un marché, c’est différent des poneys sur une foire ?

Sur la N25 dans le Brabant Wallon, pour protéger les véhicules lents qui empruntent cette route limitée à 120 km/h, un radar tronçon devrait être placé prochainement. Contrôler la vitesse des voitures va empêcher les collisions avec des tracteurs ?
Sur la N25 qui relie Louvain-la-Neuve à Nivelles, comme sur d’autres nationales de ce type, plusieurs accidents dramatiques ont eu lieu entre des voitures et des tracteurs autorisés à emprunter cette route à 30 km/h alors que le 120 km/h y est autorisé. Si un temps, l’interdiction des tracteurs avait été évoquée puis rapidement écartée, on apprend ce matin dans La Dh qu’une nouvelle proposition est sur la table : l’installation d’un radar tronçon pour vérifier que le 120 km/h est respecté par les automobilistes. Contrôler la vitesse des voitures, ça va empêcher les collisions avec des tracteurs ?

Pour la troisième fois, un Visétois a été arrêté pour avoir demandé des photos dénudées à des jeunes filles sur Facebook. Qu’est-ce qui pousse des ados à envoyer des photos intimes ?
Sullivan, âgé de 23 ans, se fait d’abord passer pour une agence de casting afin de récolter des photos de jeunes filles qui lui envoient des clichés de plus en plus dénudés au fur et à mesure de la conversation. Ensuite, il va plus loin en faisant chanter les adolescentes en menaçant de diffuser les photos récoltées afin d’obtenir des clichés encore plus intimes. Dans La Meuse de ce matin, on lit que Sullivan a déjà été condamné à ce propos et vient d’être arrêté pour la troisième fois pour les mêmes faits. Qu’est-ce qui pousse des ados à envoyer des photos intimes ?

Détail

CVQLD - Vos commentaires sur Facebook

Extraits

Liens promotionnels