Vos commentaires sur Facebook - C'est vous qui le dites - 17/06/2019

tous les sites
Vos commentaires sur Facebook

Vos commentaires sur Facebook

C'est vous qui le dites

  • 5 min

Trois débats dans CVQLD :

Un élève sur deux a déjà fumé et 65% des écoles ne respectent pas l’interdiction de fumer. La cigarette est-elle impossible à bannir des écoles ?
L’Union Francophone des Associations de Parents de l’Enseignement Catholique a réalisé une enquête sur la consommation de tabac à l’école, c’est à lire ce matin dans La DH. Il en ressort que malgré l’interdiction totale imposée par la Fédération Wallonie Bruxelles en 2006, dans 65% des écoles il n’est pas impossible de fumer, parfois même sans se cacher. 48% des élèves se sont déjà essayés au tabac, 18% au cannabis. Certains professeurs fumeurs sont tolérants lorsqu’ils tombent sur un élève la cigarette à la main. La cigarette est-elle impossible à bannir des écoles ?

À Schaerbeek, une bâche avec de fausses vitrines de prostituées a été placée sur une façade pour ralentir les automobilistes. C’est une bonne manière de baisser la vitesse ?
La semaine dernière, une étudiante a été fauchée par une voiture dans une rue où la vitesse des automobilistes pose souvent problème. Une agence de communication a décidé de placer une bâche sur la façade de ses locaux pour sensibiliser à la sécurité routière. Sur cette affiche, on peut voir des silhouettes de prostituées derrières des vitres, avec comme inscription en dessous : « Testé et approuvé rue d’Aerschot ». Ce visuel a déclenché des commentaires de soutien mais aussi de vives réactions politiques qui dénoncent la banalisation du sexisme. C’est une bonne manière de baisser la vitesse ?

80 militants anti-zoo ont manifesté hier contre la venue d’ours polaires à Pairi Daiza. 80 manifestants… Vous les encouragez ou ils sont seuls ?
L’organisateur de la manifestation attendait des centaines de personnes, il en a annoncé 200 présents, finalement, ils étaient 80 à protester contre la venue d’ours polaires dans le parc animalier de Brugelette. Malgré l’espace de 5000m2 dédié à cette espèce en voie de disparition et les conditions spécifiquement étudiées pour les accueillir, les militants n’acceptent pas la venue de ces animaux en Belgique. Le parc rappelle de son côté les objectifs de protection et de réinsertion de différentes espèces. 80 manifestants… Vous les encouragez ou ils sont seuls ?

Détail

CVQLD - Vos commentaires sur Facebook

Extraits

Liens promotionnels