CVQLD - Vos commentaires sur Facebook : C'est vous qui le dites sur Auvio

tous les sites
Vos commentaires sur Facebook

Vivacité - Info

Vos commentaires sur Facebook

C'est vous qui le dites

  • 5 min

Trois débats dans CVQLD :

Un médecin légiste estime que la mort subite des nourrissons n’existe pas, dans de nombreux cas il s’agit d’enfants écrasés alors qu’ils dorment avec leurs parents. Dormir avec votre bébé, c’est risquer de le tuer ?
C’est dans La DH de ce matin qu’un médecin légiste explique avoir réalisé de nombreuses autopsies sur des nourrissons l’amenant au constat que la mort subite n’existe pas ou peu. Il explique que c’est souvent plus facile d’annoncer une mort subite et de ne pas aller plus loin alors que dans un cas sur trois, c’est un des parents qui serait responsable soit à cause de violences, soit parce que l’enfant dort dans le lit des parents et qu’un des deux l’écrase. Le médecin propose qu’une autopsie soit d’office réalisée alors qu’actuellement, c’est à la demande des parents si la mort subite qui est diagnostiquée. Dormir avec votre bébé, c’est risquer de le tuer ?

Gaia souhaite la mise en place d’une police des animaux dans chaque zone de police. Les animaux ont-ils besoin d’agents de police spécifiques pour les défendre ?
Si aujourd’hui, dans de nombreuses communes wallonnes, il existe un échevin du Bien-être animal, Gaia souhaite aller encore plus loin en mettant en place une sorte de police des animaux. Concrètement, dans chaque zone de police, des agents seraient spécifiquement chargés de tout ce qui concerne les animaux et pourraient donc intervenir plus rapidement en cas de maltraitance par exemple, c’est ce qui est annoncé dans les éditions de Sudpresse. Les animaux ont-ils besoin d’agents de police spécifiques pour les défendre ?

Des parents anti-vaccins souhaitent que des crèches sans vaccin obligatoire soient lancées et subsidiées en Belgique. Une crèche sans vaccin, ça manque aujourd’hui ?
C’est la RTBF qui a dévoilé que des médecins truqueraient des carnets de santé pour déclarer qu’officiellement, un enfant a été vacciné sans que ce ne soit le cas de manière qu’il puisse intégrer une crèche qui, aujourd’hui, impose différents vaccins. Des parents iraient acheter la dose de vaccin, qui ne serait pas injectée par le médecin tout en apposant quand même le cachet dans le carnet. Des parents anti-vaccins aimeraient que des crèches sans vaccin soient créées et subsidiées en Belgique. Une crèche sans vaccin, ça manque aujourd’hui ?

Détail

Liens promotionnels