CVQLD - Vos commentaires sur Facebook : C'est vous qui le dites sur Auvio

tous les sites
Vos commentaires sur Facebook

Vivacité - Info

Vos commentaires sur Facebook

C'est vous qui le dites

  • 5 min

Trois débats dans CVQLD :

Plusieurs communes flamandes ont décidé de supprimer toutes les priorités de droite de leurs routes pour diminuer le nombre d’accidents. C’est dangereux la priorité de droite ?
En Flandre, plusieurs communes ont pris la décision de ne plus laisser un seul panneau indiquant une priorité de droite sur leurs routes, ils ont tous été remplacés par des « Cédez le passage ». À certains endroits, où le changement a été appliqué il y a deux ans, le nombre d’accidents a diminué, c’est la raison pour laquelle d’autres communes emboîtent le pas. Dans L’Avenir ce matin, VAB, l’association de mobilité flamande, explique que la priorité de droite est un principe dépassé qui fait plus de mal que de bien. C’est dangereux la priorité de droite ?

Une photo de deux gilles en tenue sur un scooter crée la polémique à Erquelinnes. Pour ne pas avoir respecté le folklore, ils ont dû quitter la compagnie. Un gille sur un scooter, c’est intolérable ?
C’est un véritable scandale qui a éclaté à Erquelinnes suite à une photo sur laquelle on voit 2 gilles se déplacer en scooter et mobylette tout en portant leur costume. Dans La Nouvelle Gazette, on apprend que cette photo a été prise sur le temps de midi lors du Carnaval de dimanche dernier. Postée ensuite sur internet, elle a déclenché de vives réactions de personnes qui estiment que le folklore n’a pas été respecté. L’affaire a pris tellement d’ampleur, que les deux gilles ont été priés de quitter la compagnie et qu’une plainte a été déposée contre le photographe. Un gille sur un scooter, c’est intolérable ?

Hier à Philippeville, il y a eu pour la deuxième fois en trois semaines une tentative d’enlèvement d’un élève qui rentrait chez lui. Comment s’assurer que votre enfant est en sécurité sur le chemin du retour ?
En trois semaines, deux élèves ont connu une tentative d’enlèvement à proximité de leur école à Philippeville. Dans les deux cas, les témoignages se ressemblent. Une voiture beige immatriculée en France est à l’arrêt, au moment où l’élève la dépasse, la voiture démarre, et vient ensuite barrer la route. En réaction, les écoles ont décidé de suspendre les sorties anticipées, ont demandé aux élèves de ne pas se déplacer seuls et des parents veulent mettre en place un comité de surveillance aux abords des écoles. Comment s’assurer que votre enfant est en sécurité sur le chemin du retour ?

Détail

Liens promotionnels