Sous Couverture : sur Auvio

tous les sites
Violence, secret et choc des civilisations pour Nadine Monfils

RTBF Culture - Culture

Violence, secret et choc des civilisations pour Nadine Monfils

  • 7 min

Avec Marie, on ne rigole pas ! Avec Michel, on voyage ! Et enfin, avec Thierry, on reste dans ce plat pays qu'est la Belgique. Voici quelques-uns des choix proposés pour Nadine Monfils.

TRANCHER, d’Amélie CORDONNIER, chez J’ai lu.
Trancher, c’est une narration tout en « tu », étrange, déconcertante, particulière. Trancher, C’est le lent processus de la destruction d’une famille.
Un dimanche matin, à Cabourg, dans la cuisine de la maison héritée de la grand-mère d’Aurélien. Romane dessine, Vadim peine sur son travail de lycéen. La mère des deux enfants lit un roman. Aurélien, le père, le mari arrive, il a une mauvaise tête. Il branche la musique, à fond. La mère explique qu’on ne peut pas travailler dans un tel bruit… Et là, subitement, comme des couteaux bien aiguisés, la réponse d’Aurélien est tranchante : « Je suis chez moi, quand même, alors ferme ta gueule une bonne fois pour toutes, connasse, si tu ne veux pas que je te réduise en miettes. »
Elle pensait que tout ça, c’était derrière eux. « Ça », c’est cette violence verbale dont Aurélien a souffert. Ils en étaient même arrivés à se séparer. Aurélien s’était soigné et il était revenu… Pourra-t-elle à nouveau supporter « ça » ? Bientôt, elle aura 40 ans. Elle doit trouver la réponse avant son anniversaire.
Dans Trancher, Amélie Cordonnier use d’une écriture limpide, qui coule comme un ruisseau, pour décrire cette femme dans la tourmente, une femme dont l’amour pour son homme est ravagé par les mots.

SECRET DE POLICHINELLE, de Yonatan SAGIV, aux éditions de L’antilope.
Yonatan Sagiv est né en Israël en 1979. Il est titulaire d’un doctorat d’études juives de la New-York University, il est spécialiste du romancier et prix Nobel de littérature 1966 Shmuel Yosef Joseph Agnon et enseigne à l’université de Londres. Secret de Polichinelle est son premier roman.
Oded Héfer est détective privé à Tel-Aviv. Oded est aussi homosexuel et a pour habitude de parler de lui… au féminin. En fait, s’il est devenu détective privé, c’est pour gagner sa vie ! Mira fait appel à lui car sa sœur, Smadar Tamir, l’une des plus riches femmes d’affaires d’Israël, se serait suicidée en se jetant par la fenêtre d’un hôpital de Tel-Aviv. Mira ne croit pas au suicide de sa sœur. Oded a cinq jours pour boucler son enquête qui va le mener à affronter des magnats israéliens. Oded est intelligent et malicieux, ce qui va lui être utile pour supporter les propos parfois homophobes de la police. Et pendant son enquête, il ne doit pas oublier de continuer sa recherche du grand amour sur des site de rencontres gay !
Tous les codes du roman de détective se retrouvent dans Secret de Polichinelle qui est le premier ouvrage d’une série dont le héros est ce jeune homme, Oded Héfer. Un roman où l’on s’amuse profondément et qui ne se lâche pas facilement !

SEULS SONT LES INDOMPTÉS, de Max de RADIGUÈS et Hugo PIETTE, aux éditions Sarbacane.
Adapté du roman d’Edward Abbey, Seuls sont les indomptés est une B.D. à l’esprit totalement américain. Un véritable choc des civilisations à travers l’histoire de celui qui semble bien être le dernier cow-boy. La couverture en dit déjà beaucoup…
Désert du Nouveau Mexique, à l’époque de la conscription pour la guerre du Vietnam… Jack Burn ne fait pas partie de la liste. Il se remet en route, avec son fidèle destrier, Whisky, chantant et jouant de la guitare, à l’image des cow-boys d’antan... mais une image un brin anachronique, pour preuve, un avion à réaction passe au-dessus de sa tête. Jack et Whisky se rendent en ville, ils la traverse sous l’œil éberlué des habitants et manquent de causer un accident en traversant l’autoroute pour en ressortir ! Enfin, ils arrivent à destination : la maison de Jerry, l’ex-compagne de Jack. Ayant appris qu’au moment de la conscription, Paul, le frère de Jerry, a été emprisonné pour objection de conscience, Jack a décidé d’aller le délivrer… L’histoire ne fait que commencer.
Magnifiquement dessiné, on ne s’embête pas dans Seuls sont les indomptés, une véritable ode à la liberté, doublée d’une traque passionnante.

Détail

Liens promotionnels