#POPUP 12H30 : Fanny Guéret sur Auvio

tous les sites
Vernis à ongles toxiques: alternatives plus naturelles

Vernis à ongles toxiques: alternatives plus naturelles

Fanny Guéret

  • 5 min

On va parler vernis à ongles, ce petit pot en verre qu’on est nombreuses à acheter pour donner une touche finale à un look quand ce n’est pas pour combattre la grisaille et nous faire du bien au moral !
Le souci, et de plus de plus de femmes en prennent conscience, c’est son caractère nocif et du coup on recherche des alternatives naturelles. Et particulièrement en institut.
L'INRS (Institut national de recherche et de sécurité pour la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles) dénonce l'exposition à des substances toxiques de celles qui travaillent au sein des salons de soin des ongles.
Après analyses, on a conclu à la présence de plus de 60 substances. Et c’est pas nouveau,
en 2015, une étude américaine réalisée par des chercheurs d’une Université pointait le triphenyl phosphate (TPHP), une substance soupçonnée de perturber le système endocrinien. Les tests effectués montraient des traces dans l'urine dans les 10 heures suivant l’application du vernis.
Donc l’idée est de chercher des produits moins toxiques mais aussi plus respectueux de l'environnement, et les marques de vernis plus naturels se développent de plus en plus.
Pour les identifier, il suffit de regarder les formulations qui sont définies en fonction du nombre de composants toxiques ou controversés éliminés de leur composition.
Concrètement, la plupart des marques «classiques» se positionnent sur des produits dits « 3-FREE » (à savoir qu'ils excluent le dibutylphtalate, le toluène et le formaldéhyde),
celles plus naturelles affichent de leur côté des formules «8-FREE» ou le «9-FREE».

Cette nouvelle génération de vernis qui fait appel à des produits d'origine naturelle parfois étonnants : on a des marques comme Manucurist, Kure Bazaar qui sont composés notamment de pulpe de bois, de coton, de maïs, de pommes de terre, de blé... Plutôt amusant, j’ai pas encore testé mais on nous promet une vraie qualité et efficacité autant qu’en proposition de couleurs.
Un reproche constaté sur certains blogs beauté, c’est le temps de séchage, un peu plus long. Et pour les prix, ils sont assez compétitifs, on en trouve en moyenne à 15eur.


Et la marque Manucurist a développé le 1er vernis semi-permanent qu’on peut appliquer chez soi avec un kit, et ça c’est super pcq c’est ce que demandent bcp les femmes, ça s’appelle Le Green flash, premier vernis semi-permanent green, né après deux ans de recherches et qui se retire avec un dissolvant sans acétone, dont la composition est à 93 % d'origine naturelle, qui tient en moyenne 10 jours.
Et si vous n’êtes pas encore pas prêtes à renoncer à votre vernis classique, il est conseillé de mettre une base qui va faire écran entre les pigments du vernis et l'ongle» et là aussi des marques plus naturelles en ont développé.

Détail

#POPUP 12H30

Extraits

Chargement ...
Liens promotionnels