Vews : vews sur Auvio

tous les sites
USA : les démocrates initient l'"impeachment" de Trump

USA : les démocrates initient l'"impeachment" de Trump

vews

  • 1 min 57 s

Elle aura marché en tâtonnant pendant des mois. Mais cette fois...Nancy Pelosi a fait le pas. La présidente de la Chambre, la stratège des démocrates, sort d'une réunion à huis-clos avec les siens. Quelques instants plus tard, elle annonce le lancement d'une procédure de destitution...contre Donald Trump.

"Les actes de Donald Trump jusqu'à ce jour ont violé la Constitution, et ont mis en danger la sécurité nationale. Le président doit rendre des comptes. Personne n'est au-dessus des lois."

Au coeur de l'affaire, une conversation téléphonique : nous sommes en juillet dernier, Donald Trump appelle le président ukrainien...l'entretien est enregistré. Il tourne autour de son rival politique. De Joe Biden, donc. Et de son fils : Hunter Biden qui s'est aventuré en Ukraine, où il a siégé au Conseil d'administration d'un groupe gazier, accusé de corruption.

"On parle beaucoup du fils de Biden, affirme alors Donald Trump. Du fait que Biden a demandé à arrêter la procédure judiciaire. Ce serait donc formidable, poursuit-il, si vous pouviez faire quelque chose avec le procureur général."

D'après les Démocrates, Trump aurait trouvé un moyen de pression, une promesse de 400 millions d'aides militaires, pour forcer son interlocuteur ukrainien à enquêter sur les Biden.

Le fils de Joe, Hunter Biden, s'est effectivement aventuré en Ukraine. Où il a siégé au Conseil d'administration d'un groupe gazier, accusé de corruption. Sans jamais avoir été mis en cause, sauf par Donald Trump. Un président qui se dit blanc comme neige, dénonçant l'acharnement du camp démocrate.

"C'est juste la continuation de la chasse aux sorcières la plus terrible de l'histoire politique. Cette procédure, ce sera de toute façon bénéfique pour moi dans les urnes."

Et comme s'il volait à son secours, le président ukrainien nie toute forme de pression lors de leur conversation.

"Personne ne peut faire pression sur moi, car je suis le président d'un pays indépendant. La seule personne qui peut faire pression sur moi, c'est mon fils de six ans."

Donald Trump rendra publique la transcription complète de l'entretien téléphonique.

Détail

Vews

Vews 22h30
Vews 22h30

Prochain direct

à 22h30

Vews 22h30

Extraits

Chargement ...
Liens promotionnels