Une victime du Père Preynat témoigne - Brut. - 21/02/2019

tous les sites
Une victime du Père Preynat témoigne

Une victime du Père Preynat témoigne

Brut.

  • 3 min 43 s

Sorti le 20 février, le film "Grâce à Dieu" de François Ozon retrace la naissance de l'association La Parole Libérée qui réunit les victimes présumées du Père Preynat. François Devaux, fondateur du collectif, témoigne.

"L'Église ne cherchera plus jamais à étouffer ou à sous-estimer aucun cas", a soutenu le pape François le 21 décembre 2018. C'est une première dans l'histoire de l'Église catholique, le souverain pontife a officiellement exclu l'ancien cardinal américain Theodore McCarrick. Le haut dignitaire est accusé d'abus sexuels perpétrés il y a plus de 50 ans sur au moins un adolescent.

En France, c'est le Père Preynat qui a épouvanté par ses exactions. Ce membre du clergé est accusé d’avoir commis des abus sexuels pédophiles sur les jeunes d'une bande scoute qu’il a lui-même fondée dans les années 1970. Il a été mis en examen qu'en 2016 alors qu'" il a toujours informé sa hiérarchie de ses déviances sexuelles", soutient François Devaux, président de La parole Libérée. Cette association réunit des victimes présumées du Père Preynat et a déjà recueilli 85 témoignages à son sujet. Ses membres dénoncent fermement l'inaction de l'Église pendant toutes ces années, une inertie qui a mis en danger de nombreux jeunes. "Ce qui m’intéresse, c’est que demain, des gamins ne vivent pas ce que nous, on a vécu", précise François Devaux.

Détail

Brut.

Liens promotionnels