Vivre ici Namur-BW-Luxembourg : Vivre ici Namur, Luxembourg et Brabant wallon sur Auvio

tous les sites
Une lessive plus écologique

Vivacité - Lifestyle

Une lessive plus écologique

Vivre ici Namur, Luxembourg et Brabant wallon

  • 5 min 31 s

En collaboration avec ECOCONSO, voici quelques conseils pour une lessive plus écologique !

En Europe, on fait plus de 1000 lessives chaque seconde.
Ça en fait des machines qui consomment de l’énergie et des litres de détergent qui se déversent dans l’eau ! Et ils ne sont pas tous très respectueux de l’environnement et de la santé. Mais il est possible de laver son linge comme un pro, de façon efficace, écolo et, en plus, de faire quelques économies au passage

Porter ses vêtements plusieurs jours avant de les laver.
Ça parait bizarre comme conseil mais les études montrent qu’on est nombreux à laver les vêtements trop vite, juste pour leur donner un coup de frais. Alors qu’il suffirait de les aérer un peu. Bon, évidemment, ça ne s’applique pas aux sous-vêtements, aux vêtements de sport ou autre t-shirt dans lequel on a beaucoup transpiré

Et si on a fait une tache
Pas besoin non plus de laver un pantalon porté seulement une fois s’il y a juste une petite tache. On la nettoie, on laisse sécher et on remet. C’est d’ailleurs un conseil important : on traite les taches rapidement.

Et pour une tache de ... café
Là aussi, il faut agir tout de suite, dès que vous renversez le café. Pour les taches spécifiques, il y a quelques astuces naturelles, qui dépendent de la tache. Pour le café, mais aussi le thé, les fruits, l’herbe, la tomate, on tamponne d’abord pour absorber le plus possible puis on peut utiliser du percarbonate de soude (pas du bicarbonate hein ;) ). C’est de l’eau oxygénée sous forme de poudres ou de granules. Mais attention aux couleurs. Pour le gras, on absorbe avec de la fécule de pommes de terre ou du talc ou on se tourne plutôt vers le savon noir. Pour une tache d’herbe, on utilise du vinaigre. Et pour le vin rouge, contrairement à l’adage populaire, pas de sel car ça va fixer la tache. On utilise plutôt du lait chauffé ou du percarbonate de soude – encore lui.

Les bons gestes
D’abord trier votre linge. En fonction des couleurs bien sûr. Mais aussi pour rassembler ce qui doit aller à la même température et ce qui a le même niveau de saleté. D’ailleurs, la température indiquée sur l’étiquette du vêtement, c’est un maximum. Donc si un textile indique 40 ou 60°C, on peut très bien le laver moins chaud. Ça évitera même de l’user prématurément et ça fait économiser de l’énergie.

Ensuite bien doser le produit. Ça c’est vraiment le point crucial, qui va rendre votre lessive plus polluante ou plus écologique. On adapte la dose en fonction de 3 choses : la saleté du linge, la dureté de son eau et la quantité de linge lavé. Sur les paquets de lessive, il y a toujours un tableau avec la dose en fonction de ces 3 critères. Surdoser, ça ne sert à rien, c’est même contre-productif. Ça ne lave pas mieux, on risque au contraire d’avoir des taches dues au produit qui serait mal rincé, ça encrasse la machine, c’est mauvais pour l’environnement et ça coûte plus cher

Et pour le produit de lessive
Pour le produit de lessive, c’est simple, vous avez 2 options :

soit acheter un produit écologique, par exemple avec un écolabel ou une composition sans ingrédients douteux ;
soit la faire vous-même.

Détail

Liens promotionnels