Sous Couverture : Chronique de Marie Vancutsem sur Auvio

tous les sites
"Une chambre à soi" de Virginia Woolf

RTBF Culture - Culture

"Une chambre à soi" de Virginia Woolf

Chronique de Marie Vancutsem

  • 2 min 13 s

La chronique de Marie VANCUTSEM : UNE CHAMBRE À SOI, de Virginia WOOLF, éd. Poche, 2020.

Un texte féministe intemporel et nécessaire.

En 1928, à l’université de Cambridge, Virginia Woolf donna une série de conférences ayant pour thème la fiction et les femmes. C’est de ces causeries qu’est tiré cet essai magistral, édité en 1929, A Room of One’s Own, Une chambre à soi. « Une femme, pour être en mesure d’écrire, doit avoir de l’argent et une chambre à elle ; et cela, comme vous allez le voir, ne résout en rien le grand problème de ce qu’est la vraie nature de la femme et la vraie nature de la littérature. » L’ouvrage interroge toutes les constructions historiques, économiques et sociales qui, au fil des siècles, ont empêché les femmes d’écrire, de penser et de créer avec la même liberté que les hommes. Des hommes qui, certainement, préféraient garder les femmes dans des tâches subalternes afin d’éviter de se mettre en danger dans leurs certitudes ? Une chambre à soi est un intemporel chef-d’œuvre de la littérature féministe. Virginia Woolf y a un regard volontairement impertinent et résolument moderne, menant une réflexion remarquable sur « les femmes et la littérature ».

Détail