Un Tour, un exploit : 2011 : Pignerol > Serre Chevalier sur Auvio

tous les sites
Un Tour, un exploit

La Deux - Tour de France

Un Tour, un exploit

2011 : Pignerol > Serre Chevalier

  • 1 h 27 min

Le peloton s’élance de Pinerolo (Pignerol fut française avant d’être savoyarde puis italienne) dans le Piémont, célèbre pour sa forteresse où fut enfermé, entre autres, l’homme au masque de fer, l’un des prisonniers les plus fameux de l’histoire française. C'est l'étape-reine des Alpes avec trois grands cols: Agnel, l'Izoard et le Galibier. En ce jour de fête nationale belge, à la sortie de Bagnolo Piemonte dont les cèpes sont les ingrédients principaux de la cuisine locale, la première échappée sérieuse se dessine. Un groupe de 19 coureurs s'est formé dans la plaine du Piémont. Deux coureurs belges figurent parmi les fuyards : Dries Devenyns et Maxime Monfort, équipier des frères Schleck. Le Kazakh Maxime Iglinskiy franchit en tête le col-frontière d'Agnel, à 2744 mètres d'altitude, le point culminant de cette édition, tandis que Philippe Gilbert sort du peloton, histoire de faire honneur à son maillot de champion de Belgique en ce 21 juillet. A mi-pente de l'Izoard, Andy Schleck attaque. Une offensive insensée ? Il reste alors plus de 60 kilomètres. Dans ce col mythique, jadis magnifié par Gino Bartali, Fausto Coppi, Louison Bobet, Eddy Merckx et Lucien Van Impe, le luxembourgeois reprend plus de deux minutes au maillot jaune, Thomas Voeckler. Dans la descente, il s'appuie sur son équipier Monfort. Le cadet des Schleck, trois fois maillot blanc du meilleur jeune (2008, 2009 et 2010) aborde les premières pentes du Galibier avec 3'45'' d'avance. A 12 kilomètres du sommet, l'écart est passé à 4'24''. Cadel Evans comprend qu'il est peut-être en train de perdre ses dernières illusions. Tandis qu' Alberto Contador connait une journée cauchemardesque (il va perdre 3'50''), l' Australien assume donc la poursuite afin de limiter les dégâts. Sur la ligne, à 2645 mètres d'altitude, Schleck conserve un écart conséquent sur ses rivaux (2'15" sur Evans) et triomphe sous le regard d'Eddy Merckx, invité d'honneur dans la voiture de Christian Prudhomme. Le "cannibale" passa en tête du Galibier en 1969. Agé de 26 ans, Andy enlève son troisième succès d'étape dans le Tour après ceux de Morzine-Avoriaz et du Tourmalet l'année passée, deux autres arrivées au sommet. Il lui manque 15 secondes pour reprendre le maillot jaune, ce qu’il fera le lendemain à l’Alpe d’Huez. Frank Schleck, deuxième de l'étape, c'est un joli doublé pour les frangins.

Détail

Tour de France

Chargement ...
Liens promotionnels