Un Jour dans l'Histoire : Le livre de Gomorrhe : Pierre Damien, un ermite contre l'homosexualité sur Auvio

tous les sites
Un Jour dans l'Histoire

Un Jour dans l'Histoire

Séquences 0 / 3

La Première - Histoire

Un Jour dans l'Histoire

Le livre de Gomorrhe : Pierre Damien, un ermite contre l'homosexualité

  • 1 h 30 min

13h20 : Le livre de Gomorrhe : Pierre Damien, un ermite contre l'homosexualité

Nous sommes au mi-temps du XIe siècle, au monastère de Fonte Avellana dans l'actuelle province de Pesaro-Urbino dans les Marches.
Pierre Damien, moine-ermite engagé avec vigueur dans le mouvement de réforme promu par la papauté, écrit au pape Léon IX pour dénoncer, dans un rapport détaillé, les dérives des mœurs de l'Eglise, singulièrement chez les évêques, les moines, les prêtres, les diacres censés incarner l'Institution et donner l'exemple.
Damien exige le renvoi des pêcheurs auxquels il reproche des relations que l'on dit « contre nature ».
Pour être certain d'être bien compris, il intitule son réquisitoire « Livre de Gomorrhe ».
Dans la Bible, Gomorrhe est l'une des deux villes détruites, avec Sodome, au temps d'Abraham par une « pluie de feu » venant de Dieu, en raison des mauvaises mœurs de ses habitants.
Son nom signifiant « submersion » en hébreu.
L'ouvrage de Pierre Damien est un violent brûlot qui a largement agacé une bonne partie de ses contemporains qui le renverront, un temps, aux oubliettes de l'histoire.
Un temps seulement...
Alors quel intérêt il y a-t-il à se replonger dans cette diatribe haineuse, mille ans, pratiquement après sa rédaction ?

Invité : Jean-François Cottier, agrégé de Lettres et Professeur de latin à l'Université de Paris.
Traducteur du « Livre de Gomorrhe » de Pierre Damien dont il a dirigé la publication aux éditions du Cerf.

14 heures : La légende de Robert Johnson : Le pacte avec le Diable (1/2)

Lorsque Keith Richards (Rolling Stones) entend un disque de Robert Johnson pour la première fois, il demande à Brian Jones : Ok, il est pas mal, mais qui est le deuxième guitariste ? Brian Jones répond : il n'y a pas de deuxième guitariste. Ce n'est que lui, Robert Johnson, et ses dix doigts.
Robert Johnson (1911-1938) est devenu avec le temps une influence majeure pour les grands noms du rock and roll. Né en bordure du champ de coton dans lequel travaille sa mère, Julia, rien ne le prédestine pourtant à cela. Il grandit à Robinsonville, dans le Delta du Mississippi et, comme sa mère et tous ses camarades de classe, son avenir, c'est plutôt à la plantation locale qu'il se dessine. Sauf si... sauf s'il devient un musicien, comme les deux drôles d'oiseaux, Son House et Willie Brown, qui endiablent les nuits de la région avec leurs guitares et leurs chants. Problème : Robert Johnson, une guitare à la main ... est nul.

Invité : Jonathan Gaudet, écrivain et musicien, auteur de « La Ballade de Robert Johnson » (Editions Le Mort et le Reste)
Séquence réalisée par Jonathan Remy

Détail

Un jour dans l'histoire - les séquences