Un Jour dans l'Histoire : William Turner : ma vie est mon art sur Auvio

tous les sites
Un Jour dans l'Histoire

Un Jour dans l'Histoire

Séquences 0 / 3

La Première - Histoire

Un Jour dans l'Histoire

William Turner : ma vie est mon art

  • 3 h 1 min

13h20 : William Turner : ma vie est mon art

Nous sommes le 19 décembre 1851, à Cheyne Walk, dans le quartier de Chelsea, à l'ouest de Londres, sur la Tamise.
Joseph Mallord William Turner meurt du choléra au domicile de sa compagne, la veuve Booth.
On murmure que les derniers mots du peintre auraient été « Le soleil est Dieu ».
Selon la tradition, un masque mortuaire est alors réalisé et une cérémonie religieuse a lieu à Saint-Paul onze jours plus tard.
À sa demande, Turner est enterré dans la crypte de la cathédrale où il repose aux côtés de Joshua Reynolds, l'un de ses maîtres
Par testament, il lègue la totalité de ses œuvres à l'État britannique.
« Mon travail consiste à peindre ce que je vois, non ce que je sais être là », disait-il.

Invitée : Anne Hustache, historienne de l'art.

14 heures : Arthur Rubinstein 2/2

« On plonge dans la philosophie de vie de cet incorrigible optimiste qu'est Rubinstein. Il disait être certainement l'homme le plus heureux au monde. Sa maxime était qu'il fallait prendre le bonheur à la gueule. Il a décidé d'aimer la vie telle qu'elle se présentait à lui, d'aimer aussi bien les moments heureux, que les instants douloureux. Cela n'empêche pas d'être triste ou malheureux, confie-t-il, il faut simplement aimer la vie et ne pas vouloir s'en échapper ».

Une séquence réalisée par Cécile Poss

Détail

Un jour dans l'histoire - les séquences