Un Jour dans l'Histoire : Il était une fois trois philosophes et la joie sur Auvio

tous les sites
Un Jour dans l'Histoire

La Première - Histoire

Un Jour dans l'Histoire

Il était une fois trois philosophes et la joie

  • 35 min

Nous sommes le 29 mai 1911 à l’Université de Birmingham, au centre de l’Angleterre. C’est lors d’une conférence intitulée « Life and Consciousness" (La conscience et la vie), ou « Conférence Huxley » , que Henri Bergson, philosophe français, futur prix Nobel de littérature, prononce ceci : « Les philosophes qui ont spéculé sur la signification de la vie et sur la destinée de l’homme n’ont pas assez remarqué que la nature a pris la peine de nous renseigner là-dessus elle-même. Elle nous avertit par un signe précis que notre destination est atteinte. Ce signe est la joie. Je dis la joie, je ne dis pas le plaisir. Le plaisir n’est qu’un artifice imaginé par la nature pour obtenir de l’être vivant la conservation de la vie ; il n’indique pas la direction où la vie est lancée. Mais la joie annonce toujours que la vie a réussi, qu’elle a gagné du terrain, qu’elle a remporté une victoire : toute grande joie a un accent triomphal. Or, si nous tenons compte de cette indication et si nous suivons cette nouvelle ligne de faits, nous trouvons que partout où il y a joie, il y a création : plus riche est la création, plus profonde est la joie. » Henri Bergson n’est pas le seul à réfléchir au sens et à l’essence de la joie, nous allons, aujourd’hui, ajouter à ses réflexions celles de Nietzsche et de Spinoza. En 1864, le poète américain, Ralph Waldo Emerson, dans ses « Lois de la vie », écrivait : « Rien n'embellit plus le caractère que le désir de répandre la joie autour du soi. » Pouvons-nous lui emboîter le pas avec nos trois philosophes ? Voyons voir … Avec nous : Xavier Verougstraete, Auteur de « LA JOIE - Une spiritualité philosophique », éditions Accarias.

Détail

Un jour dans l'histoire - les séquences