Un Jour dans l'Histoire : sur Auvio

tous les sites
Un Jour dans l'Histoire

Un Jour dans l'Histoire

Séquences 0 / 3

La Première - Histoire

Un Jour dans l'Histoire

  • 1 h 29 min

13h20 : Les Ducs de Bourgogne défient l'Europe

Nous sommes le 28 mai 1371, à Dijon.
Dans la comptabilité du palais ducal, on peut retrouver une courte phrase mentionnant un heureux événement :
« Ce jour fut né Jehan Monseigneur ».
Quelques semaines plus tôt, cinq femmes sont venues proposer leurs services aux heureux parents, mais aucune n'a rempli les conditions requises.
On leur a préféré une certaine Guyotte, une franco-flamande bien en chair.
C'est donc elle qui aura le très grand honneur et la lourde responsabilité de prendre soin du fils de Philippe le Hardi, duc de Bourgogne, et de son épouse Marguerite de Male.
Le bébé porte le prénom de son grand-père, Jean le Bon, mort en exil.
L'enfant rentrera dans l'histoire sous le nom de Jean sans Peur.
Très vite il fait parler de lui puisque des messagers répandent la nouvelle, non seulement, en Bourgogne mais aussi en Flandre.
Les Flamands qui ne se méfient pas encore et applaudissent l'héritier avec respect.
Jean sans Peur est l'un des maillons d'une dynastie appelée à devenir la plus puissante d'Europe, composée d'ambitieux et de téméraires.
Une dynastie qui sera l'éternelle rivale des rois de France.
A leur apogée, les ducs de Bourgogne pourront voyager de Mâcon à Amsterdam sans traverser une seule frontière.
Ils vont unifier d'immenses territoires, dont la partie septentrionale, càd les territoires du nord, qui deviendra le berceau de la Belgique et des Pays-Bas.
Une histoire faite de fastes et de sang.

Invité : Bart Van Loo « Les Téméraires - Quand la Bourgogne défiait l'Europe » Editions Flammarion.

14 heures : L'histoire du rock en Chine (2/2 )

Depuis l'ouverture de ses frontières, après la mort de Mao en 1976, la Chine a vu naitre des (moins en moins) petites communautés de musiciens et de musiciennes qui explorent le rock et l'utilisent comme exutoire. Des textes politiques engagés de Cui Jian, le père du rock chinois, qui mènent aux manifestations étudiantes du printemps 89, aux chroniques du quotidien des musicien.nes punks désœuvrés des quartiers pauvres de Pékin, c'est une histoire qui, à l'image du pays, enchaine les chapitres à une vitesse folle. Les générations, celle de la révolution culturelle, celle de l'enfant unique, celle d'internet ou encore celle de la surconsommation, se suivent sans se ressembler, entrainant les musiques alternatives dans des espaces inexplorés, avec comme dénominateur commun, un désir d'empowerment.

Invitée de Jonathan Remy, Coraline Aïm, autrice du livre « Red Flag, une histoire du rock chinois », parut aux éditions Le mot et le Reste.

Détail

Un jour dans l'histoire - les séquences

Liens promotionnels