Un Jour dans l'Histoire : sur Auvio

tous les sites
Un Jour dans l'Histoire

Un Jour dans l'Histoire

Séquences 0 / 3

La Première - Histoire

Un Jour dans l'Histoire

  • 1 h 29 min

13h20 : Les Mayas

Nous sommes le 13 mars 1696, , sur l'île du lac Petén Itzá, aujourd'hui occupée par la ville guatémaltèque de Flores.
Après d'âpres combats des Itzas contre les Espagnols, la cité de Tayasal est prise.
La conquête du territoire maya est ainsi achevée, 177 ans après le débarquement de Hernan Cortes à Cozumel, au large de la côte orientale de la péninsule du Yucatan.
Les efforts de Martin Ursua, conquistador nommé gouverneur de la région, ont fini par payer.
La soumission des Mayas permet de contrôler l'ensemble de la Nouvelle Espagne.
Par la suite, l'Empire va se refermer sur lui-même et empêcher les visiteurs d'y pénétrer.
La civilisation maya cesse d'attirer l'attention.
Il faudra attendre de nombreuses années pour constater un véritable regain d'intérêt pour des découvertes qui ont bien failli disparaître et l'apparition de nouveaux explorateurs.
Et mille ans après sa disparition, les Mayas et leurs mystères fascinent toujours.
Quel était vraiment ce peuple parmi les moins bien connus de l'humanité ?
En quoi l'Europe a-t-elle contribué à son extinction et à sa divulgation ?


Invité : Eric Taladoire, archéologue, historien, professeur émérite à l'université de Paris Panthéon-Sorbonne.
« L'aventure MAYA » éditions du Cerf.


14 heures : Les Enfers d'Henri-Georges CLOUZOT 3/3

Fils de libraire, Henri-Georges Clouzot officie, début des années 30, comme journaliste, chansonnier, il écrit des livrets pour des opérettes et réalise un court-métrage avant de se rendre à Berlin comme réalisateur des versions françaises de films de la UFA. C'est là qu'il fit la connaissance de Fritz Lang et Anatole Litvak ... d'où, sans doute, l'influence évidente de l'expressionisme du cinéma allemand dans ses films à venir.
De retour à Paris, il sera scénariste d'une vingtaine de films réalisés entre autres par Carmine Gallone, Jacques de Baroncelli, ou encore Anatole Litvak.
A partir de 1941, il écrira deux scénarios pour la « Continental » (société de production cinématographique française financée et dirigée par l'occupant allemand) : « Le Dernier des six » de Georges Lacombe (1941) et « Les Inconnus dans la maison » d'Henri Decoin (1942), avant de passer lui-même à la réalisation d'une 15aine de films (dont un film à sketches et deux films inachevés) entre 1942 et 1968 : L'assassin habite au 21, Le Corbeau, Quai des Orfèvres, Manon, Le Salaire de la peur, Les Diaboliques, Le Mystère Picasso, Les Espions, La Vérité, La Prisonnière.
Henri-Georges Clouzot sera condamné, à la libération, à deux ans d'interdiction d'exercer son métier suite à son passage par la Continentale et à « l'affaire du Corbeau » (considéré par certains comme un film pro-allemand ayant pour vocation de décrire les tares de la nation française ...).

L'invitée de Jean-Louis Dupont est Chloé Folens, Doctorante en histoire du cinéma et l'autrice de deux ouvrages :
« Le mystère Clouzot », paru aux Editions Lienart et de la Cinémathèque française, Paris, 2017
« Les Métamorphoses d'Henri-Georges Clouzot », paru dans la Collection Cinéma des Editions Vendémiaire, Paris, 2017

Détail

Un jour dans l'histoire - les séquences

Liens promotionnels