Un Jour dans l'Histoire : sur Auvio

tous les sites
Un Jour dans l'Histoire

Un Jour dans l'Histoire

Séquences 0 / 5

La Première - Histoire

Un Jour dans l'Histoire

  • 1 h 30 min

3h20 : Pour en finir avec la femme invisible

Nous sommes en 1921.
C'est à Paris, 15 rue Soufflot, dans le 5e, qu'est éditée, par la librairie Delagrave, une « Histoire générale du féminisme des origines à nos jours ».
L'ouvrage est signé par Léon Abensour, professeur d'histoire-géographie au lycée de Besançon, né en 1889, fervent défenseur des droits des femmes.
Il écrit :
« Une grande révolution s'accomplit (...)
Hier considérée par tous les docteurs de la loi comme un être inférieur, tenue par l'opinion publique pour incapable de vivre sans l'aide masculine, exclue par « l'infirmité de son esprit » des conseils de la cité, la femme se hisse peu à peu hors du gouffre où, pour des siècles, la malédiction de Jéhovah précipita Eve (...)
Depuis un demi-siècle, et depuis 1914 surtout, la femme s'est montrée, suivant le mot de Voltaire, « capable de tout ce dont les hommes sont capables ».
C'est un fait contre lequel tous les arguments théoriques sont sans force.
De là à conclure que, dans un avenir plus ou moins éloigné (et moins sans doute que plus), les femmes seront, sur toute la planète, les égales des hommes, il n'y a pas, semble-t-il, témérité. »
Le professeur Abensour termine sa préface en rendant hommage aux femmes qui, durant des siècles, ont combattu pour leurs droits.
« Pour obtenir, ajoute-t-il, la révision du procès que l'injustice de l'histoire semblait avoir tranché en leur défaveur, des femmes ont, depuis des siècles, lutté, souffert, travaillé de leur cerveau ou de leurs bras... »
Quel rôle les femmes ont-elles réellement joué dans l'Histoire et singulièrement dans la Préhistoire ?
Pourquoi ont-elles été, à ce point, invisibilisées ?
Aucune données archéologique ne prouve, aujourd'hui, que, dans les sociétés les plus anciennes, certaines activités leur étaient interdites et qu'elles étaient considérées comme inférieures et subordonnées aux hommes.
L'heure est au bilan...

Invitée : Marylène Patou-Mathis, préhistorienne, directrice de recherche au CNRS.
« L'homme préhistorique est aussi une femme - une histoire de l'invisibilité des femmes » ; Allary Editions .

14 heures : L'histoire des Premières Dames de France ¿

Alors que le débat sur le statut de l'épouse du président de la République ressurgit régulièrement, nous nous penchons ces prochains jours sur le rôle des Premières Dames de France.
De Theresa Tallien, Joséphine Bonaparte, Élise Thiers ou Henriette Poincaré, à Brigitte Macron, en passant par Michelle Auriol, Germaine Coty, Yvonne de Gaulle ou Danielle Mitterrand, c'est la fonction même de Première Dame qui est questionnée à travers l'Histoire. Qui étaient ces femmes ? Qu'attendait-on d'elles ? Quelle relation entretiennent-elles avec le pouvoir de leur mari ? De quelle liberté jouissaient-elles ? On pose la question du rôle et de la place de celles qui ont bénéficié de ce redoutable honneur.

Au micro de Yasmine Boudaka , Joëlle Chevé, auteure de « L'Elysée au fémini de la IIème à la Vème république. Entre devoir, pouvoir et désespoir » , historienne, diplômée de l'Université de Paris IV Sorbonne, journaliste pour la revue Historia et chroniqueuse d'ouvrages historiques.

Détail

Un jour dans l'histoire - les séquences