Un Jour dans l'Histoire : La sureté publique belge et les réfugiés politiques français entre 1830 et 1851 sur Auvio

tous les sites
Un Jour dans l'Histoire

Un Jour dans l'Histoire

Séquences 0 / 4

La Première - Histoire

Un Jour dans l'Histoire

La sureté publique belge et les réfugiés politiques français entre 1830 et 1851

  • 1 h 31 min

13h20 : La sureté publique belge et les réfugiés politiques français entre 1830 et 1851

Quel type de surveillance la Sûreté publique de la toute jeune Belgique a-t-elle exercé à l'égard des réfugiés politiques français, depuis son indépendance en 1830 jusqu'au coup d'Etat du 2 décembre 1851 qui met fin à la Seconde République française ?
Dans quelles conditions et avec quels moyens ? A l'égard de qui ?
C'est ce que nous allons voir, aujourd'hui...

Invité : François Saint-Amand, diplômé d'un master en Histoire et en musicologie de l'UCL.
Auteur du Mémoire « Un Etat en quête de sûreté. La surveillance exercée par la Sûreté publique sur les réfugiés politique français en Belgique, de la Belgique indépendante à la veille du coup d'Etat du 2 décembre 1851 en France.

14 heures : les Cycliste Wallons

Le 23 juin 1922, Paris et le monde sportif sont témoins d'un spectacle unique : parmi les sept premiers du Tour de France, six sont Belges, et la plupart sont Wallons.
Apogée d'une poignée d'années durant lesquels les galériens wallons du vélocipède auront tout raflé sur leur passage. Le monde sportif ayant parfois la mémoire courte, les noms de Scieur, Lambot, Scellier, Heusghem ou Despontin sont tombés dans l'oubli. Ils ont pourtant marqué l'histoire.
Avec le journaliste François Brabant, nous allons faire revivre la légende de ces rois du cyclisme.

Détail

Un jour dans l'histoire - les séquences

Liens promotionnels