Un Jour dans l'Histoire : sur Auvio

tous les sites
Un Jour dans l'Histoire

Un Jour dans l'Histoire

Séquences 0 / 2

La Première - Histoire

Un Jour dans l'Histoire

  • 1 h 9 min

13H20 : L'adolescence féminine au XX siècle

Nous sommes en septembre 1936, à Malines.
C'est là que se tient le VIe Congrès catholique qui fermera ses portes le 13 du mois.
Au cours de l'événement, une séance est consacrée à la culture dite féminine.
A cette occasion, Marie Haps, fondatrice et directrice de l'École supérieure de jeunes filles, qui a ouvert ses portes en 1919, à la rue d'Arlon, à Bruxelles, une école placée sous le haut patronage de l'Université de Louvain, Marie Haps donc déclare :
« L'acquisition d'un jugement sain doit mettre l'adolescente à l'abri des dangers de l'intuition et de l'imagination, dangers d'autant plus réel que la nature émotive de la femme l'expose, d'une part à des évasions romanesques, d'autre part à un conformisme tel qu'il admettrait volontiers, comme une norme de conduite pratique, « ce qui se fait » au lieu de « ce qui doit se faire ». »
La même Marie Haps estimera aussi que «C'est par une culture générale non utilitaire, et non par une culture spécialisée à finalité professionnelle, que l'on aide la jeune fille à devenir la compagne intelligente de l'homme et le guide éclairé des enfants, des fils surtout, auxquels reviendra plus tard l'exercice du pouvoir dans la société.»
Quelle a été la place de l'adolescence féminine au cours du vingtième siècle ?
Comment a-t-on considéré les « jeunes filles » ?
Quels sont les discours, les modèles et les contre-modèles ?
C'est le voyage que nous allons faire aujourd'hui...



Invitée : Laura Di Spurio, Docteure en histoire de l'Université libre de Bruxelles, postdoctorante à l'Université d'Oxford.
Autrice de : « Du côté des jeunes filles - Discours, (contre)-modèles et histoires de l'adolescence féminine » ; éd de l'ULB, coll. Genres et Sexualité.


14 heures : Louis De Funès (7/12)

« Le milieu des années 1960 marque le début de ce qu'on appelle « les années de Funès ». L'acteur tourne plusieurs chefs d'œuvre dont 2 grands classiques du cinéma français, Le Corniaud et La Grande vadrouille. Suivront ensuite, au début des années 1970, La Folie des Grandeurs et Les Aventures de Rabbi Jacob »

Une série réalisée par Cécile Poss et Pierre Devalet

Détail

Un jour dans l'histoire - les séquences

Liens promotionnels