Un Jour dans l'Histoire : sur Auvio

tous les sites
Un Jour dans l'Histoire

Un Jour dans l'Histoire

Séquences 0 / 4

La Première - Histoire

Un Jour dans l'Histoire

  • 1 h 12 min

13h20 : La vie quotidienne à Bruxelles à la fin du dix-huitième sous le régime français

Nous sommes à la toute fin du dix-huitième siècle.
À la suite de la victoire de l'armée française à Fleurus, le 26 juin 1794, un régime d'occupation est imposé en Belgique.
Afin de maintenir l'ordre public, des comités de surveillance sont installés dans les principales villes du pays.
Leur tâche consiste à mener des enquêtes, sur base soit des dénonciations spontanées soit des rapports des agents secrets qu'ils emploient.
Il s'agit, en fait, d'une véritable police politique.
Installés en septembre, ces comités, très décriés, sont supprimés en février 1795.
Par ailleurs, Les instructions venues de Paris sont claires :
Il faut « dépouiller la Belgique de subsistances, de chevaux, de cuirs, de draps, de tout ce qui peut être utile à notre consommation...
Faire circuler les assignats, établir des contributions, enlever tout l'argent possible ...
Il faudra même, pour embellir Paris, y envoyer sans retard les œuvres d'art qui font de ce pays « le plus beau de l'univers » .

Invitée : Nathalie Stalmans, docteur en histoire, chercheuse au Fonds National de la Recherche Scientifique.
Auteure de : « Le vent du boulet » paru chez Genèse éd.

14 heures : La Bombe (2/3)

Le 6 aout 1945, à 8h25, un bombardier B-29 américain largue un objet d'à peu près trois mètres de long pour 4400 kilos. Une fois déclenchée, l'explosion tua instantanément 70.000 personnes. 3 jours plus tard, c'est sur Nagasaki qu'une bombe similaire est lancée. 40.000 morts sur le coup. Comment les Américains ont-ils construit cet engin de mort ? Avec les auteurs du roman graphique La Bombe, nous allons remonter aux racines de cet engrenage mortel.

Un feuilleton en trois épisodes réalisé par Jean-Marc Panis

Détail

Un jour dans l'histoire - les séquences

Liens promotionnels