Un Jour dans l'Histoire : Commode, l'empereur gladiateur sur Auvio

tous les sites
Un Jour dans l'Histoire

Un Jour dans l'Histoire

Séquences 0 / 3

La Première - Histoire

Un Jour dans l'Histoire

Commode, l'empereur gladiateur

  • 1 h 10 min

13h20 : Commode, l'empereur gladiateur

Nous sommes en l'an 161, au cœur d'un empire romain qui semble inébranlable après deux siècles d'existence.
Le 31 aout, l'impératrice Faustine, épouse de l'empereur Marc-Aurèle, met au monde deux fils ;
Les jumeaux sont appelés Titus Aurelius Fulvus Antoninus et Lucius Aurelius Commodus.
Le premier meurt à l'âge de quatre ans.
Commode est appelé à devenir le dernier empereur de la brillante dynastie des Antonins.
Parvenu trop tôt sur le trône, le jeune homme va céder à l'ivresse du pouvoir, à sa paranoïa, sa mégalomanie, ses obsessions sexuelles.
On l'accuse des pires crimes et même de parricide.
Passionné par les gladiateurs, il va souiller la pourpre des Césars dans le sang de l'arène.
Lorsqu'il meurt à trente et un an, le tyran laisse un empire déchiré et affaibli.
Mais au-delà de la légende, qui était Commode l'empereur gladiateur

Invité : Eric Teyssier, maîtres de conférences à l'université de Nîmes. « Commode, l'empereur gladiateur » Editions Perrin.

14 heures : Ludwig van Beethoven (5/12) : Voilà mes 25 ans, il faut que cette année révèle l'homme achevé

« Quand il a trop travaillé, le compositeur avait pour habitude de se verser un seau d'eau sur la tête. Il retournait à sa table de travail, sans prendre le soin de se sécher. Sauf qu'à cette époque, l'eau courante n'était pas installée dans les logements. En 1796, il entame une tournée et passe par Berlin. En rentrant, il contracte ce qu'on appelait à l'époque le typhus. D'après certains de ses contemporains, c'est à cause de ce « typhus » que Beethoven aurait commencé à perdre l'ouïe ».

Une série réalisée par Cécile Poss et Marion Guillemette

Détail

Un jour dans l'histoire - les séquences

Liens promotionnels