Un Jour dans l'Histoire : sur Auvio

tous les sites
Un Jour dans l'Histoire

Un Jour dans l'Histoire

Séquences 0 / 2

La Première - Histoire

Un Jour dans l'Histoire

  • 42 min

13h20 : le Duc de Saint-Simon : un infiltré à Versailles

Nous sommes à la toute fin du 17e siècle, entre 1691 et 1699.
Évoquant le vie à Versailles, dans un texte intitulé «Mariage du fils de M. le prince de Rohan», le duc de Saint-Simon écrit :
« Et voilà à quoi sert de savoir les intrigues des cours :
on infère des unes les autres, et on découvre de la connaissance des gens et de leurs liaisons, de leurs vues et de leurs intérêts, ce qu'ils seront capables premièrement de vouloir et puis de faire, et par là on prévoit ce qui doit arriver et conséquemment ce qu'il faudrait faire ou éviter. »
Attaché à l'ordre social établi, le duc qui fera activité de plume essentiellement après la mort de Louis XIV, en 1715, note dans ses gigantesques Mémoires :
« Il n'y a État monarchique, ni républicain, peuples policés ou non policés chez qui de tous temps les gradations ne soient établies [...]
On trouvera la même gradation chez les Hurons, chez les Iroquois, chez toutes les nations sauvages.
Chaque habitation, quoique portative et changeante, a un chef, qui a des conseillers, et des anciens que les autres sauvages respectent, auxquels ils cèdent dans leurs conseils, dans leurs gestes de danses et de festins, dans le peu qu'ils ont de cérémonie, enfin partout entre eux. »
Mémorialiste du siècle du roi-Soleil, bien que souvent cité comme référence par les historiens, Saint-Simon n'a pas toujours la place qu'il mérite.
Lui qui prétendait « Mettre son lecteur au milieu des acteurs de tout ce qu'il raconte, en sorte qu'il croie moins lire une histoire ou des mémoires, qu'être lui-même dans le secret de tout ce qui est représenté, et spectateur de tout ce qui est raconté ».
Faut-il s'intéresser, aujourd'hui, au duc de Saint-Simon ?
Qu'a-t-il à nous apprendre ?

Invité : Luc Dellisse, romancier, essayiste.
Conférence : « Le duc de Saint-Simon : l'écriture, la foudre, le néant »
MER 19/02, BRUXELLES - PALAIS DES ACADÉMIES.

14 heures : Le carnaval autour du monde

Vers la fin de l'hiver, chaque année, dans divers endroits du monde le printemps est appelé avec force parades, musiques et réjouissances en tout genres. Le folklore païen a posé les bases, et le catholicisme a brodé dessus les fêtes d'avant le Carême, période maigre de disette avant les nouvelles moissons. Cette grande fête du renouveau, c'est le carnaval ! Les gens se retrouvent dans la rue, déguisés, suivant les cortèges de personnages typiques. La Belgique connaît de grands carnavals comme ceux de Binche ou Malmédy, très anciens, et dans le reste du monde, aux Amériques, c'est une certaine démesure qui prime comme à Rio ou à la Nouvelle-Orléans. Mais petit ou grand, ancien ou moderne, le but est toujours le même : chasser l'hiver et faire la fête !

Invitée : Anne-Sophie de Sutter
Réalisation : Roxane Brunet

Détail

Un jour dans l'histoire - les séquences

Liens promotionnels