Un Jour dans l'Histoire : sur Auvio

tous les sites
Un Jour dans l'Histoire

Un Jour dans l'Histoire

Séquences 0 / 3

La Première - Histoire

Un Jour dans l'Histoire

  • 1 h 10 min

13h20 : Les cabinets de curiosité

Nous sommes en 1817 .
Année de publication du « Nouveau dictionnaire d'histoire naturelle, appliquée aux arts, à l'agriculture, à l'économie rurale et domestique, à la médecine, etc. Par une société de naturalistes et d'agriculteurs » , Volume 7.
C'est une deuxième édition que l'on doit à Jean-François Detervilled.
Dans l'article « conchyliologie », càd la branche de l'histoire naturelle consacrée à l'étude des mollusques à coquille, Jean-Baptiste Lamarck évoque ce que l'on appelle les cabinets de curiosité.
Le naturaliste note que c'est grâce aux collectionneurs, propriétaires de ces cabinets, que les scientifiques ont pu voir beaucoup de coquilles, et même des spécimens rares :
« ... les coquilles sont devenues un objet de commerce, et un sujet de spéculation pour les négociants voyageurs (...)
En cela, les naturalistes y ont beaucoup gagné ; car ils ont eu l'occasion d'en observer un grand nombre, dont, sans cette cause, ils eussent probablement ignoré l'existence. »
Toutefois, ajoute Lamarck, les cabinets ont pour objet « l'amusement des personnes oisives qui se bornent à rassembler et placer avec symétrie dans des armoires, des coquilles choisies d'après leur éclat et leur beauté » et non le progrès de la science.
« A la vérité, peut-on encore lire dans l'article, pendant longtemps, la conchyliologie n'a été qu'un vain objet d'amusement, qu'un sujet d'ostentation et même de luxe ; en sorte que les collections dont elle était le but, ne produisaient guère dans l'esprit des propriétaires ou de ceux qui les considéraient, qu'une stérile admiration ... »
« Depuis quelques années, les choses ont beaucoup changé à cet égard, tempère le savant, on s'est enfin aperçu que l'étude bien entendue des coquilles pouvait avoir un but utile, et devait contribuer réellement aux progrès de l'histoire naturelle ; on a senti qu'une collection suivie de ces objets, dans un état convenable, pouvait favoriser singulièrement cette étude.
Dès lors, (...) on a entrepris de former des suites complètes de tout ce que la nature nous offre en ce genre, estimant également les objets, indépendamment de leur taille et des couleurs plus ou moins brillantes dont ils peuvent être ornés. »
Poussons la porte des fascinants Cabinets de curiosité...

Invitée: Anne Hustache, historienne de l'art.

14 heures : Jacques Pelzer et Chet Baker, amis en musique et frères en humanité

Un décor : Liège, ses ruelles pavées, ses clubs et cafés où règnent une invite permanente à l'improvisation. Deux personnages : Jacques Pelzer, le pharmacien saxophoniste et flûtiste, ardent jazzman qui a fait les grandes heures du festival de jazz de Comblain-La-Tour avec ses acolytes Boby Jaspar et René Thomas, et Chet Baker, le trompettiste et chanteur qui a bouleversé l'Amérique avec son timbre suave et enjôleur, son romantisme noir et son visage d'ange. Entre les deux hommes, qui se rencontrent en 1959 à Comblain-La-Tour, c'est trente années de musique partagée qui vont enrichir l'histoire mythique du jazz, et une amitié indéfectible qui va se tisser et faire des pont entre Liège et les Etats-Unis.
Invité : Jean-Pol Schroeder
Intervenant : Philippe Marczewski
Réalisation : Roxane Brunet

Détail

Un jour dans l'histoire - les séquences

Liens promotionnels