Un Jour dans l'Histoire : sur Auvio

tous les sites
Un Jour dans l'Histoire

Un Jour dans l'Histoire

Séquences 0 / 3

Un Jour dans l'Histoire

  • 1 h 9 min

13h20 : Une histoire de la rupture

Nous sommes en 1669, à Paris où paraît un ouvrage mystérieux, édité chez Claude Barbin, intitulé « les lettres portugaises traduites en français ».
D'abord publiée anonymement, l'ouvrage est présenté comme la traduction de cinq lettres d'une religieuse portugaise à un officier français.
Le succès est immédiat.
Réédité une vingtaine de fois jusqu'en 1675, il est lu en Hollande et traduit en anglais deux ans plus tard.
Si, aujourd'hui, la plupart des critiques pensent qu'il s'agit d'une supercherie littéraire inventée par un gentilhomme nommé Guilleragues, les lecteurs et les lectrices de l'époque sont bouleversé.e.s par l'infortune de Marianna, religieuse séduite et abandonnée par son amant, un officier français en poste au Portugal.
« je dois perdre ma vie pour vous puisque je ne puis la conserver pour vous ...
J'aime mieux souffrir encore que vous oublier » écrit la désespérée à l'homme qui la rejette.
Une rupture donc dans le sacrifice.
Une manière de rompre parmi d'autres...
Quels rôles jouent les codes culturels et religieux dans l'histoire de la rupture amoureuse ?
Quel est le poids de la moral quand plus rien ne va ?
Quels sont les lois, à, travers les siècles, qui cadrent la séparation de deux cœurs...

Invitée : Sabine-Melchior Bonnet, historienne, spécialiste de l'histoire des sensibilités « Les revers de l'amour - Une histoire de la rupture » éditions PUF.

14 heures : Douglas Sirk, du cinéma nazi jusqu'à Hollywood

On connaît le réalisateur Douglas Sirk pour avoir été le roi du mélodrame hollywoodien. On lui doit une quarantaine de films, parmi lesquels Le temps d'aimer et le temps de mourir, Mirage de la vie, ou encore Le secret magnifique. Mais derrière tous ces mélodrames se cache, en filigranes, une autre histoire tragique. Car avant de devenir l'un des plus grands cinéastes d'Hollywood, Douglas Sirk a d'abord été un réalisateur adulé par le régime nazi dans les années 30. Il fuira ensuite l'Allemagne avec son épouse, mais pas à n'importe quel prix. Celui qui ne s'appelle pas encore Douglas Sirk mais Detlef Sierck va abandonner au pays son jeune fils, qu'il ne reverra plus jamais, sinon sur un écran de cinéma. Car oui, le fils de Douglas Sirk est devenu un acteur prodige, adulé lui aussi par les nazis, comme nous allons le découvrir... Avec Denis Rossano, journaliste et romancier, auteur du roman « Un père sans enfant » aux éditions Allary.

Détail

Un Jour dans l'Histoire

Un jour dans l'histoire - les séquences

Liens promotionnels