Un Jour dans l'Histoire - Quand les artistes américains s'émancipent de l'Europe - 10/08/2019

tous les sites
Un Jour dans l'Histoire

Un Jour dans l'Histoire

Quand les artistes américains s'émancipent de l'Europe

  • 59 min

Nous sommes au tout début du vingtième siècle, entre 1906 et 1910, la période au cours de laquelle l'un des plus célèbres peintres américains séjourne à Paris : Edward Hopper. Le peintre des classes moyennes, celui qui deviendra l'un des plus illustres représentants du naturalisme, vit, comme tant d'autres artistes étrangers, à Paris. La capitale française est le centre du monde artistique. Hopper sera d'ailleurs marqué durablement par les paysages et la peinture du Vieux Continent. Plus tard, de retour aux USA, il dira : « Tout m'a paru atrocement cru et grossier à mon retour. Il m'a fallu des années pour me remettre de l'Europe. »
Mais Paris comme incubateur principal des arts va prendre un coup de mou après la Deuxième Guerre mondiale. Retournement de situation, c'est New York qui prend le relais. Pourquoi cette bascule ? C'est la leçon du jour...
Invité : Dimitri Joannidès, historien de l'art, en partenariat avec la maison de ventes aux enchères Fauve Paris.
Au temps des vacances
Au début des années 70, 35 ans après l'instauration des congés payés, les Belges commencent à avoir l'habitude de partir en vacances. Dès le 1er juillet et jusqu'à la fin août, juilletistes et aoutiens prennent la route et partent en voyage. Moins cher que l'hôtel, plus confortable que la tente, il est un véhicule qui séduit de plus en plus de monde : la caravane ! En 1970, Régine Legrand mène l'enquête autour de cette véritable maison sur roues qui s'installent dans des camps.

Détail

Un Jour dans l'Histoire

Un jour dans l'histoire - les séquences

Liens promotionnels