Vivre ici Namur-BW-Luxembourg : Vivre ici Namur, Luxembourg et Brabant wallon sur Auvio

tous les sites
Travail des étudiants : les employeurs n'ont pas tous les droits !

Vivacité - Lifestyle

Travail des étudiants : les employeurs n'ont pas tous les droits !

Vivre ici Namur, Luxembourg et Brabant wallon

  • 5 min 27 s

A quoi doivent faire attention les étudiants lorsqu'ils décrochent un job étudiants ..
Les jeunes travailleurs oublient parfois que leur employeur n’a pas tous les droits et qu’il a, lui aussi, des règles à respecter !  Quelques rappels nécessaires : 

De l’absence de contrat écrit : l’employeur a l’obligation de rédiger un contrat de travail, et de le faire signer par le travailleur. L’accord verbal n’est absolument pas suffisant.
Du travail au noir  : soit l’étudiant a lui-même accepté ce travail au noir en pensant que c’était avantageux pour lui (alors que les risques ne valent absolument pas la peine puisque le travail étudiant est déjà avantageux : très très peu de cotisations sociales, pas d’impôts, etc.) soit il n’est pas au courant qu’il n’est pas déclaré.   En tant qu’étudiant jobiste, il suffit qu’il vérifie son compteur d’heures sur l’application student@work. Si les heures qu’il a prestées sont bien décomptées, c’est qu’il est bien déclaré, puisque c’est une application gérée par l’État, par l’ONSS plus précisément. Et en tant que travailleur ordinaire, s’il reçoit bien une fiche de paie à priori tout est en ordre mais s’il n’y a pas de décompte ONSS sur cette fiche, il y a effectivement un problème car c’est impossible.
De la période d’essai non payée : en affirmant que ces heures ne doivent pas être payées, visiblement pas mal d’employeurs réussissent à convaincre les jeunes que c’est normal, alors que c’est totalement faux. L’employeur DOIT payer les heures prestées en essai.
De la discrimination :  la discrimination au travail … ça aussi, c’est fréquent ?

C’est fréquent dans le sens où ça peut prendre tellement de formes différentes : ne pas décrocher le job qu’on convoitait et avoir de bonnes raison de croire que l’employeur n’appréciait pas nos origines étrangères, notre handicap, notre religion, notre situation sociale ou autre …

Ressentir une pression injustifiée au travail parce qu’on est une femme entourée d’hommes ou l’inverse, parce qu’on est enceinte, parce que notre orientation sexuelle dérange, …

Tout ça, c’est de la discrimination relative au travail, et je voulais prendre le temps de rappeler que c’est punissable par la loi. N'hésitez pas à contacter Infor Jeunes via le site www.inforjeunes.be

Détail

Liens promotionnels