Tendances Première : " Pourquoi la science n’aime pas les femmes " (Editions BUCHET CHASTEL) sur Auvio

tous les sites
Tendances Première : Le Dossier
Tendances Première

La Première - Lifestyle

Tendances Première : Le Dossier

" Pourquoi la science n’aime pas les femmes " (Editions BUCHET CHASTEL)

  • 34 min

" Pourquoi la science n’aime pas les femmes " (Editions BUCHET CHASTEL) En France, les chiffres sont implacables : la moitié des titulaires d’un baccalauréat scientifique sont des femmes. Mais elles ne représentent que 28 % des chercheurs, un tiers des ingénieurs et encore moins dans certaines spécialités de type mathématique et informatique. Chez nous, en décembre dernier, une étude HEC Liège/UCLouvain a montré que le confinement a nui aux femmes scientifiques qui travaillent dans les universités belges. Etant moins élevées dans la hiérarchie, elles participent à moins de réunions virtuelles, et leurs projets et publications en pâtissent ! Pire : les femmes étaient jusqu’à peu totalement absentes des prix scientifiques internationaux et le grand public, lui, n’en connaît qu’une seule, Marie Curie. La science reste l’un des rares domaines qui résistent à la parité. Pourquoi, en dépit des efforts collectifs, les bachelières scientifiques continuent-elles à délaisser les métiers liés à la recherche et les postes d’ingénieur ? Pourquoi les scientifiques qui tentent de réfléchir aux effets néfastes sur leur discipline de la mixité à tout prix sont-ils réduits au silence ? Et s’il ne servait à rien de se battre pour faire plus de place aux femmes dans les carrières scientifiques ? À rebours de la bien-pensance ambiante, Fabiola Flex dévoile des vérités que l’on ne veut pas voir.

Détail