Vidéos d'info : 23/12/2017 sur Auvio

tous les sites
Syrie : le retour des enfants de djihadistes

Syrie : le retour des enfants de djihadistes

23/12/2017

  • 2 min 50 s

Le gouvernement fédéral a statué sur la question délicate du retour des jeunes enfants nés en Syrie de parents partis faire le djihad et décidé qu'ils pourront revenir en Belgique sous certaines conditions.

Interviews: Itw de Véronique Loute (Administratrice de l'association "Les Parents Concernés" - Archives)
Itw de Didier Reynders - MR (Ministre des Affaires étrangères)

Vues: Vue d'images d'archives de Véronique Loute marchant devant une mosquée et interviewée par Alisson Delpierre dans un café ; vue d'images d'archives d'enfants aux visages cachés en Syrie et de femmes voilées portant des armes ; vue d'enfants soignés par des membres de l'Unicef ; vue d'un bébé et de ses parents ; vue de la conférence de presse du gouvernement fédéral ; vue d'images d'archives de rues dévastées en Syrie et d'hommes armés patrouillant en rue.

Texte Journaliste: Chapeau du présentateur:
Et puis politique toujours. Le gouvernement fédéral a statué sur une question délicate. Celle du retour des jeunes enfants nés en Syrie de parents partis faire le djihad. Ils pourront revenir en Belgique sous certaines conditions. Les détails avec Alisson Delpierre.
Texte du journaliste:
((N° TEL montage: ))
C'est une mesure annoncée par le gouvernement fédéral hier, une question délicate. Désormais, les jeunes enfants nés en Syrie de parents partis faire le djihad pourront revenir en Belgique. La question de leur nationalité sera réglée lors de leur retour.
((Lieu))
Véronique a 2 petits-fils de 2 et 3 ans mais elle ne les a jamais vu. Ils sont nés en Syrie alors que son fils, décédé l'année dernière, était parti combattre au côté du groupe terroriste etat islmaique. Aujourd'hui, cette grand-mère tente de les retrouver.
ITW
On les appelle les enfants du djihad. Né en Syrie, de parents belges partis combattre dans les rangs du groupe terroriste Etat islamique. Ils ont généralement moins de 10 ans. Et aucun document permettant d'établir leur nationnalité. Désormais, ces enfants pourront revenir en Belgique.
ITW Reynders 21'47
Pour les enfants de plus de 10 ans, la situation sera analysée au cas par cas. vérifiant notamment s'ils sont passés par un camp d'entrainement de djihadiste.
Pour cette grand-mère, et son association, la décision prise par le gouvernement de faire rentrer les jeunes enfants est une bonne chose.
ITW Véronique Loute
87 enfants du djihad, de parents belges seraient actuellement en Syrie.
00'26 décider de chercher mes petits-enfants.
00'58 mon fils milieu très radicalisé, donc mécréande pour lui. . .
02'50 age où on peut encore faire qqch
03'35 voir qui en aura la garde et moi mon but n'est pas de les faire revenir mais au moins de les connaitre
03'58 c''est un peu comme mon fils qui revivrait. . .
04'33 objectif que mis hors de milieu radicaux pcq on ne veut pas qu'ils retournent vers une islamisation à la daesh.
05'35 age où on peut les sortir de l'emprise d'une religion désastreuse
05'58 faut que ces enfants retrouvent joie de vivre et culture mais pas aussi radical
expérience avec mon fils. . . mécréande.
07'12 faut voir dasn quel etat mental ils vont revenir mais voir quel entourage ils auront.
08'28 je n'exclu pas les mères mais faut que tout le monde soit isolé l'un de l'autre.
09'00 on ne peut pas remettre enfant avec sa mère qui a combattu.

Détail

Vidéos d'info

Extraits

Chargement ...
Liens promotionnels