Tennis : Roland-Garros sur Auvio

tous les sites
Roland-Garros, match truqué : "Le problème c'est qu'on peut parier sur tout et n'importe quoi"

RTBF Sport - Tennis

Roland-Garros, match truqué : "Le problème c'est qu'on peut parier sur tout et n'importe quoi"

Roland-Garros

  • 3 min 42 s

L’affaire a été révélée par la presse allemande ce matin, la police française a ouvert une enquête autour de la rencontre entre Andreea Mitu/Patricia Maria Tig et Madison Brengle/Yana Sizikova au premier tour de Roland-Garros en double. De gros paris ont été effectués sur le cinquième jeu du deuxième set. Un jeu que Brengle et Sizikova semblent vraiment avoir balancé : deux grosses doubles fautes pour la Russe Sizikova et un autre point bâclé par les joueuses. L’enquête est désormais ouverte et devrait prendre plusieurs semaines.

Julien Reboullet, patron de la rubrique tennis du journal L’Equipe, nous explique comment la procédure se déroule dans ce type d’affaires : "Cette fois, il ne s’agit pas d’un match truqué mais d’un jeu truqué. C’est là qu’on voit tout le problème dans ce milieu-là. Il y a eu des mises suspectes sur le cinquième jeu du deuxième set d’un double dame où beaucoup ont parié qu’il y aurait un break. Ce qui s’est confirmé. Et il se trouve que lorsque l’on regarde la vidéo de ce jeu-là, la Russe Yana Sizikova commet une double faute qui est assez suspecte c’est sûr. Elle n’a pas l’air d’être complètement à fond dans son jeu. Ça arrive à tout le monde de faire des mauvais jeux, d’avoir l’air de balancer un petit peu… Mais en l’occurrence, il y a une corrélation entre ce qui se passe sur le court et des mises suspectes. Donc forcément le Tennis Integrity Unit est en train d’enquêter là-dessus. […] C’est un milieu très opaque donc il faudra attendre quelques semaines avant de savoir s’il y a vraiment eu tricherie ou pas."

Pour le journaliste du quotidien français, ce phénomène est clairement cantonné chez les joueurs mal classés, qui ont du mal à gagner leur vie grâce à leur sport qui est aussi leur métier. C’est aussi pour cela qu’on en entend peu parler. Ce qui fait qu’il n’y a pas vraiment une grosse histoire de matches truqués dans le tennis, les joueurs et joueuses concernées se situant pour la plupart au-delà de la 500e place mondiale. Ce phénomène concerne souvent des pays ou des joueurs de l’Europe de l’Est.

Mais il est toujours difficile de découvrir ces tricheries et de les sanctionner surtout : "La preuve absolue de culpabilité est difficile à trouver. Si les joueurs n’avouent pas, que les transactions ce sont de la main à la main, on trouve très peu de preuves parfaites."

Le journaliste de conclure : "Le grand problème avec les paris sportifs c’est qu’on peut parier sur tout et n’importe quoi. On peut parier sur un break dans un jeu, sur le joueur qui inscrira en premier dix points… Un 200e mondial qui affronte le 800e peut très bien se permettre de perdre dix points d’affilée tout en gagnant son match quand même."

Détail

Australian Open

Chargement ...
Liens promotionnels