Rock'n Moustaches : Episode 1/10 sur Auvio

tous les sites
Rock'n Moustaches : Freddie Mercury

Classic 21 - Rock

Rock'n Moustaches : Freddie Mercury

Episode 1/10

  • 6 min

Qu'est ce qui a poussé Farrokh Bulsara, alias Freddie Mercury à adopter la moustache ? L'envie d'en faire l'emblème gay des années 80 ? Ou était-ce pour cacher sa bouche pleine de dents ?

S'il y a bien une moustache qui fait l'unanimité dans l'histoire du rock, c'est celle de Farrokh Bulsara, alias Freddie Mercury. Avec une « chevron » comme ça, seul Magnum peut rivaliser, et encore. La « Freddie », c'est un symbole, un mythe. Pourquoi est-elle apparue ? Même Freddie ne le sait pas. Ce qui est sûr en revanche, c'est qu'elle est immédiatement copiée par toute une génération gay dans les années 80, pile poil à partir de la sortie du titre « Play the game ». Lors de sa première apparition sur scène, la moustache de Freddie ne fait pas l'unanimité : certains fans jettent des rasoirs sur scène, un message on ne peut plus clair ! « shut up » ! Répond Freddie, avant d'ajouter « c'est ma moustache, et je vais la garder ! ».

"Rock’n Moustaches", c’est le premier podcast natif à raconter l’histoire du rock à travers ses plus belles moustaches, avec l’humour et la dérision que symbolise aujourd’hui cet attribut pileux aussi légendaire que cocasse. Des extraits originaux, des anecdotes inédites, mais aussi quelques entretiens avec des spécialistes de la moustache... et du rock ! Quelques poils en-dessous du nez, et c’est tout un pan de l’histoire du rock qui s’ouvre à nous.
La “pencil moustache” de Prince pour son côté manique, celle de Freddie Mercury comme symbole de la liberté sexuelle gay dans les années 80, mais aussi celle de Lemmy de Motörhead, les rouflaquettes de Tony Iommi de Black Sabbath, ou les barbes de ZZ Top, et mieux encore : à eux seuls, les Beatles pourraient raconter l’histoire de la moustache des années 60 à nos jours.

Retrouvez la série de 10 épisodes sur Classic21.be, sur Auvio et dans les applications de podcast.

Réalisation : Quentin Ceuppens
Vidéo, animations et graphisme : Zéro Deux

Avec des extraits de :
- Philippe Katerine, « Moustache »
- « Magnum PI » (Glen A. Larson et Donald P. Bellisario)
- « Inglorious Bastards » (Quentin Tarantino)
- Prince, « Kiss »
- Motörhead, « Brotherhood Of Man »
- Georges Moustaki, « Le Métèque »
- Georges Brassens, « Les Copains d’abord »
- Francis Cabrel, « Je t’aimais je t’aime et je t’aimerai »
- Interview de Dali, Ina.fr
- Queen, extrait du concert « Live Aid »
- Queen, « Liar »
- « Bohemian rapsody » (Brian Singer)
- Queen, « Keep Yourself Alive »
- Queen, « Play The Game »
- Queen, "Live in London 1980"
- Queen, « Don’t Stop Me Now »
- Queen, « Another One Bites The Dust »
- Queen, « I Want To Break Free »
- Queen, « Radio Gaga »

Détail