Puisque vous avez du talent : Stéphane Mercier, saxophoniste et Loïc Dumoulin, trompettiste du Jazz Station big band: ' On prend conscience aujourd'hui de la valeur patrimoniale de notre big band ' sur Auvio

tous les sites
Puisque vous avez du talent

Musiq3 - Classique

Puisque vous avez du talent

Stéphane Mercier, saxophoniste et Loïc Dumoulin, trompettiste du Jazz Station big band: ' On prend conscience aujourd'hui de la valeur patrimoniale de notre big band '

  • 1 h 56 min

Stéphane Mercier et Loïc Dumoulin sont nos invités ce dimanche.

Stéphane Mercier est le Directeur artistique et le "lead saxophone alto" (ndlr. : sax alto solo) du Jazz Station big band, quant à Loïc Dumoulin, il en est le "lead trompette" (ndlr. : trompette solo).

Le Jazz Station big band publie en ce moment son 2e disque chez Hypnote records "Live in Dinant". Il est le résultat d'un concert enregistré au "Dinant Jazz Festival", avec le grand harmoniciste Grégoire Maret. Cette production sera au coeur de notre émission.

Nous découvrirons également "The road", le nouveau disque en quintette du saxophoniste Stéphane Mercier.

Fondé en 2006 par le trompettiste Michel Paré, le "Jazz Station big band" est étroitement lié au club de jazz éponyme qui l'a vu naître. Depuis quelques années, Stéphane Mercier en a repris la Direction artistique. Un musicien qui peut s'enorgueillir d'une carrière de près de 30 ans dans le monde du jazz, en tant que soliste et compositeur. Formé au "temple du jazz" du "Berkeley College of Music" de Boston, le saxophoniste rappelle néanmoins à bon escient qu'il a débuté la musique, enfant, avec les vents de l'Harmonie de Braine-l'Alleud.

" Mon travail de Directeur artistique avec ce big band, c'est d'abord un travail logistique ", nous confiera Stéphane Mercier, " Veiller à trouver un.e remplaçant.e, quand quelqu'un est absent, réunir les partitions... La dimension artistique intervient dans le choix des musiciens qui compose notre orchestre, et également dans le choix du répertoire "

Quant au trompettiste Loïc Dumoulin, le jeune talent de cette émission, il a d'abord reçu une formation classique à l'IMEP, puis s'est formé à la trompette jazz, avec Michel Paré (ndlr.: le fondateur du big band) au Conservatoire de Bruxelles. Il est actuellement l'un des trompettistes de la Musique royale de la Marine, un Orchestre d'Harmonie de 35 musiciens.

Parallèlement à ce travail dans une structure dépendant du Ministère de la Défense, Loïc Dumoulin est devenu l'un des meilleurs spécialistes du métier de "lead trompette" en Belgique, et singulièrement de ce "Jazz station big band". "Le lead", comme l'on dit en big band de jazz, c'est d'abord un trompettiste qui a une aptitude particulière à jouer des notes très aigües. Mais c'est aussi celui qui emmène la section de trompettes: " Je suis celui qui donne la direction, montre le chemin, décide de l'articulation ", nous expliquera le jeune trompettiste. Modeste, et doté d'un bon sens désarmant, sa technique impeccable, mais aussi son charisme sont l'un des nombreux ingrédients qui donnent à ce Jazz Station big band, une couleur toute particulière.

"Nous fonctionnons comme un collectif, que nous sommes ! ", souligne Stéphane Mercier. " Nous avons à coeur de prendre des risques, de proposer des compositions personnelles, tout en nous inspirant d'une riche tradition. Mais à mes yeux, et ce pour sa survie, le jazz se doit d'être iconoclaste ! "

Et Loïc Dumoulin de compléter : " Avant la crise sanitaire, nous nous réunissions chaque 1er jeudi du mois à la Jazz Station, où nous jouions en public. C'était l'occasion de tester de nouvelles compositions, grandeur nature, avec bien sûr l'adrénaline du public, et donc la fierté de proposer un programme abouti, même si les compositions étaient toutes récentes. Nous sommes une bande de copains, on aime jouer ensemble, on aime essayer de nouvelles compositions, fussent-elles audacieuses. Et l'on vient dans cet orchestre pour l'Amour de l'Art, parce que nous ne sommes pas subsidiés. Nous ne gagnons par conséquent quasiment rien ! "

Et Stéphane Mercier de poursuivre ; " Mon expérience de big band aux Etats-Unis m'a appris que la "perfection" technique ne doit pas être un but en soi. Chacun est choisi pour sa personnalité, sa sonorité, suivant son poste dans le big band, également pour sa faculté à improviser. Chacun a été choisi pour une raison particulière, et le but n'est pas d'uniformiser quoique ce...

Détail