#Popup 10h30 : #PopUp Fanny Guéret sur Auvio

tous les sites
Pop&Snob les scandales dans la mode

Pop&Snob les scandales dans la mode

#PopUp Fanny Guéret

  • 5 min

On va remonter un peu dans le temps pcq évidemment des scandales la mode il y en a toujours eu, la mode par essence choque, la provoc c'est dans son adn, elle dérange, elle questionne, les créateurs font parler le vêtement et c'est un parti-pris pour parfois faire avancer les choses.
Alors d'abord on remonte en 2015 avec une collection homme automne-hiver qui montre sur les podiums des zizis! Le créateur californien Rick Owens qui a l'habitude de faire de ses défilés de vrais shows, fait donc défiler ses mannequins le sexe à l'air, et ça ne passe pas, ce qui est quand même dingue vu comment la nudité féminine est normalisée! Ce défilé lui vaudra le surnom de Dick Owens, même Lagerfeld trouvera ce show shocking! On avait le mouvement #freethenipple, on verra naître sur les réseaux la réponse masculine #freethepeen. Et le créateur dira que ce qui a certainement choqué, ce sont ces petits sexes qui pendouillent et pas de grosses bites pornos!
Une façon donc de mettre en scène une vision égalitaire de la nudité mais voilà, voir une entrejambe d'homme à une FW, le public n'était pas prêt!
Ensuite on remonte jusqu'en 2000, l'année où chez Dior, son directeur artistique John Galliano nous fait le coup de la collection sdf! VIDEO. La collection printemps-été haute couture cette année-là est donc directement inspirée des clochards, on voit des silhouettes aux impressions de papier journal, accessoirisées de bouteilles de whisky vides et d’épingles à nourrice, l'endroit est à l'envers, les vêtements sont déchirés et résultat personne ne comprend, tout le monde crie au scandale, l'écart est trop grand et trop choquant entre les riches qui consomment du Dior et la dure réalité de la rue. Pourtant Galliano s'en explique, cette collection ne se moque pas des sans-abri, bien au contraire. Il s’agit je le cite de « montrer du doigt la condescendance banalisée de la bourgeoisie ». Le lendemain du défilé des manifestants descendront manifester devant la maison Dior contre cette collection, jugée méprisante vis-à-vis des SDF.
Mais du même coup Galliano lancera cette tendance dite de « paupérisme » subversif en inspirera d'autres, notamment Vivienne Westwood. Galliano qui poursuivra son travail à la création chez Dior, parfois lui-même un peu à le mode clodo, et puis vous connaissez la suite, des propos antisémites tenus dans un bar dans un état second, son éviction de la maison Dior, la disparition, la cure, et puis un Galliano tout neuf revenu finalement chez Margiela.

Détail

#Popup 10h30

Extraits

Chargement ...
Liens promotionnels