69 minutes sans chichis : 69 minutes sans chichis avec Plastic Bertrand sur Auvio

tous les sites
Plastic Bertrand : « Je peux avoir des yeux bleus et des cheveux blonds, j'ai ressenti une espèce de racisme parce que j'étais différent »

La Deux - Talk show

Plastic Bertrand : « Je peux avoir des yeux bleus et des cheveux blonds, j'ai ressenti une espèce de racisme parce que j'étais différent »

69 minutes sans chichis avec Plastic Bertrand

  • 3 min 42 s

La maman de Plastic Bertrand, Motia, était ukrainienne. Pendant la guerre, elle fait la connaissance de Théo, un français, dans un camp de détention en Allemagne. C'est le coup de foudre !
Théo et Motia s'installent ensuite à Bruxelles. Théo a déjà une fille, Gigi. Le couple donnera naissance à quatre enfants. Plastic est le petit dernier.
Les parents cultivaient la discrétion. Pour sa maman, le mot d'ordre était l'intégration. Depuis son arrivée en Belgique, elle avait toujours fait en sorte de se fondre dans le paysage.
Cette peur du rejet s'est insinuée à son tour dans les veines de Plastic qui a d'ailleurs confié à Joëlle : « je peux avoir des yeux bleus et des cheveux blonds, j'ai ressenti une espèce de racisme parce que j'étais différent ».

Détail

Liens promotionnels