Namur Matin : Namur Matin sur Auvio

tous les sites
Pas de sextoys cette année mais une asbl sauvée !

Vivacité - Régions

Pas de sextoys cette année mais une asbl sauvée !

Namur Matin

  • 3 min 58 s

Pour la 10ème édition, l’organisateur espérait jusqu’à 15 000 participantes. 7500 personnes s’étaient d’ailleurs déjà inscrites. Il a fallu annuler l’événement suite à la crise sanitaire. Pas mal d’engagements financiers avaient été pris. Il fallait trouver une solution pour sauver l’asbl. Il a donc proposé aux inscrites de transformer les 4 euros de participation versés en don. Et son appel a été entendu : « on a été clairement étonnés de voir que presque 99% des personnes ont fait ce don,…, on a vraiment un acte de solidarité énorme, un acte humain. On reçoit énormément de messages de soutien. »

Il fallait absolument sauver l’asbl. Pourquoi ?

La chasse aux sextoys de Wépion, sponsorisée par soft love, est la partie ludique de la mission de l’ASBL, la partie immergée de l’iceberg. Nicolas Bustin : « L’ASBL « elle et moi » défend plusieurs autres ASBL. Elle soutient l’égalité entre l’homme et la femme, la lutte contre le cancer du sein, la lutte contre l’endométriose ainsi que les aides en prévention et lutte contre le sida…. L’ASBL se soucie de la sexualité et de tout ce qui est pénalisant ou difficile et porte conseil aux personnes. »

Et grâce à la générosité des participantes, l’ASBL va pouvoir continuer son travail de terrain : « C’est magnifique parce que derrière il y a des projets qui sont en cours. On a des personnes qui sont en stade terminal ou des jeunes filles qui ont des problèmes de santé très graves et qui n’ont pas les moyens de payer des soins de santé. Pour notre mission c’est impératif le soutien par la solidarité. Je ne pouvais pas me rendre compte qu’il serait aussi fort et beau. »

Une interview réalisée par Isabelle Verjans à retrouver en entier en audio sur cette page

https://www.rtbf.be/info/dossier/epidemie-de-coronavirus

Détail

Extraits

Chargement ...
Liens promotionnels