Parlons Business : L’Allemagne se lance dans les obligations vertes sur Auvio

tous les sites
Parlons Business

La Première - Economie

Parlons Business

L’Allemagne se lance dans les obligations vertes

  • 1 min 32 s

5. L’Allemagne se lance dans les obligations vertes Les obligations vertes attirent de plus en plus d’investisseurs. Signe de cet engouement, l’Allemagne, première puissance économique en Europe, va, à son tour, se lancer, cette année, sur le marché de ces obligations destinées à financer des projets environnementaux. Le Trésor allemand envisage d’emprunter à peu près 10 milliards d’euros via des obligations vertes. Mais ça ne veut pas dire que les autorités allemandes vont subitement lancer de nombreux nouveaux projets à plus-value environnementale : une bonne partie du montant emprunté ira vraisemblablement à des activités déjà existantes, qui étaient auparavant financées par des émissions d’obligations classiques. Le même constat vaut pour la Belgique : l’argent levé via son obligation verte a notamment servi à financer la SNCB, ce que l’État aurait évidemment aussi fait à l’aide de ses emprunts traditionnels. Mais les obligations vertes ont tout de même un impact sur les politiques publiques car, grâce à la forte demande des investisseurs pour ces titres de dette, les taux d’emprunt sont plus bas pour les États qui émettent des obligations vertes. De plus, si l’Allemagne veut augmenter la taille de ses emprunts verts, elle devra accepter de pratiquer une relance budgétaire, ce qu’elle rechigne à pratiquer jusqu’à présent parce qu’elle préfère maintenir un excédent budgétaire. Les obligations vertes pourraient donc bien changer progressivement la donne dans les politiques publiques à l’avenir. Et c’est tout profit pour l’économie et la planète.

Détail

Liens promotionnels