Parlons Business : Travailler plus tard, avec des aménagements sur Auvio

tous les sites
Parlons Business

La Première - Economie

Parlons Business

Travailler plus tard, avec des aménagements

  • 1 min 35 s

Mardi 03/03 : Travailler plus tard, avec des aménagements Ces dernières années, les autorités ont pris de mesures pour augmenter progressivement l’âge du départ à la pension. Ces dispositions commencent à sortir leurs effets. Une étude récente montre que les Belges travaillent de plus en plus longtemps. L’âge effectif moyen de départ à la pension est en augmentation. Les travailleurs qui disposent d’un contrat à durée indéterminée partent à la retraite à 62 ans, contre un peu plus de 60 ans en 2010. Mais travailler plus longtemps peut nécessiter des aménagements. Certains travailleurs âgés se rendent compte qu’ils ne peuvent plus maintenir la même cadence de travail qu’auparavant. Pour préserver leur motivation et leur santé, la loi prévoit des régimes de crédit-temps qui permettent à ces seniors de lever le pied tout en restant dans le monde du travail. Attention, ces régimes de fin de carrière plus souples s’accompagnent de toute une série de conditions, comme l’obligation de travailler dans le secteur privé et d’être âgé d’au moins 55 ans. Et ces années de travail allégées peuvent aussi avoir un impact sur le calcul du montant de la pension légale. C’est donc au travailleur à peser le pour et le contre, éventuellement en se concertant avec l’employeur. Ce dernier n’a d’ailleurs pas nécessairement l’obligation d’accepter la demande du travailleur : ça dépend du nombre de personnes sous contrat dans l’entreprise et du nombre de travailleurs qui bénéficient déjà d’un aménagement de fin de carrière. Quoi qu’il en soit, ces mesures constituent une piste intéressante pour les travailleurs âgés qui veulent souffler un peu avant la pension.

Détail

Liens promotionnels