Parlons Business : La fiscalité encourage aussi le mécénat des entreprises sur Auvio

tous les sites
Parlons Business

La Première - Economie

Parlons Business

La fiscalité encourage aussi le mécénat des entreprises

  • 1 min 31 s

Vendredi 29/11 : La fiscalité encourage aussi le mécénat des entreprises Comme nous l’avons déjà évoqué, la loi encourage les particuliers à se montrer généreux en accordant une réduction d’impôt pour les dons d’au moins 40 euros à des organisations agréées. Les entreprises bénéficient, elles aussi, d’un incitant fiscal : les libéralités qu’elles effectuent peuvent être déduites de leurs bénéfices imposables. Comme pour les particuliers, cet avantage fiscal est plafonné. Sur une année, le montant total des dons ne peut pas dépasser 5% des revenus imposables ni un plafond absolu de 500.000 euros. Les dons qui excèdent un de ces seuils ne sont pas déductibles. Pour obtenir cet avantage fiscal, l’entreprise doit aussi respecter certaines conditions. Entre autres, le don doit être réalisé uniquement en argent et l’organisme gratifié doit être agréé par les autorités. Des associations de promotion du mécénat des entreprises militent pour un assouplissement des conditions fiscales de ces dons. Il existe en effet beaucoup d’entreprises qui pratiquent la philanthropie sans passer par des dons en argent, par exemple en mettant des infrastructures à disposition d’organismes caritatifs ou encore en pratiquant le mécénat de compétences, dont nous avons déjà beaucoup parlé. Mais même en l’absence d’incitant fiscal, le mécénat des entreprises garde sa raison d’être car le monde associatif a bien besoin de cette générosité.

Détail

Liens promotionnels