Par Ouï-dire : La pulsation sur Auvio

tous les sites
Par Ouï-dire

Par Ouï-dire

La pulsation

  • 59 min

Le 8 septembre 1941 commençait le siège de Leningrad. Olga Berggolts fut la voix poétique et radiophonique du siège, tombée en disgrâce à partir des années 1950 jusqu’à sa mort en 1975. Sa voix dérangeait après-guerre, elle s’est tue. Ses vers sont pourtant, clandestinement presque, passés à la postérité : personne n’est oublié et rien n’est oublié. Chacun peut les citer de mémoire sans forcément en connaître l’auteure. À l’heure où paraît pour la première fois le journal non censuré de la poétesse, Marie Chartron et Anouschka Trocker ont collecté à Saint-Pétersbourg et Oulianovsk des témoignages, des sons et des archives pour explorer cette mémoire vivante et sa transmission aujourd’hui.

Détail

Par Ouï-dire

Par Ouï-dire
Par Ouï-dire
52 min

Par Ouï-dire

Coup de coeur et coup de projo sur les travaux des étudiants de l’Insas et de l’IAD

Liens promotionnels